Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

Déjà huit vainqueurs différents cette année

Un de plus et on égalerait les records de 2016 et 2020 !

Ce Grand Prix d’Aragón restera à tout jamais gravé dans la mémoire de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), à qui la victoire s’était souvent refusée. Cette fois, l’Italien tenait brillamment tête à Marc Márquez (Repsol Honda Team), pourtant réputé comme redoutable sur ce tracé, pour l’emporter : le premier triomphe de Ducati au MotorLand depuis un certain Casey Stoner en 2010.

Mais avec ce tout premier succès, le n°63 devenait aussi le huitième vainqueur différent de l’année.

Souvenez-vous, Maverick Viñales (Aprilia Racing Team Gresini) – alors sous les couleurs de Yamaha – avait ouvert le bal à Losail, avant de se faire voler la vedette une semaine plus tard par son propre coéquipier Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP)… Et le Français enchaînait à Portimão. À Jerez, ce dernier était en revanche pris d’une violente douleur à l’avant-bras ; ce qui faisait les affaires de Jack Miller (Ducati Lenovo Team), qui ne s’était jusqu’alors jamais illustré avec Ducati et encore moins sur le sec.

L’Australien se mettait de nouveau en évidence au Mans. C’était toutefois sans compter sur une riposte d’El Diablo en Toscane. C’était ensuite au tour de Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) de prendre de court la concurrence à Montmeló, puis à Marc Márquez sur un de ses circuits de prédilection : le Sachsenring. Fabio Quartararo concluait au bout du compte cette première moitié de saison sur une autre victoire.

L’Autriche allait a contrario réussir au rookie Jorge Martín (Pramac Racing) et à Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), au prix d’un audacieux pari, puisque le Sud-Africain faisait le choix de rester en pneu slick, alors que les gouttes de pluie s’intensifiaient. Ceci étant, Fabio Quartararo rétablissait l’ordre à Silverstone ou du moins temporairement, comme en atteste cette démonstration de Francesco Bagnaia ce week-end.

À ce jour, Yamaha compte ainsi six succès, grâce au binôme Fabio Quartararo – Maverick Viñales, contre quatre pour Ducati, œuvre de trois pilotes. KTM en a pour sa part enregistré deux et un pour Honda avec Marc Márquez.

Peu à peu nous nous rapprochons donc de ce record établi en 2016 et 2020, des neuf vainqueurs différents.

Il y a cinq ans, étaient montés sur la plus haute marche du podium : Jorge Lorenzo (Losail, Le Mans, Mugello, Valence), Marc Márquez (Termas de Río Hondo, Austin, Sachsenring, Aragón, Motegi), Valentino Rossi (Jerez, Montmeló), Jack Miller (Assen), Andrea Iannone (Red Bull Ring), Cal Crutchlow (Brno), Maverick Viñales (Silverstone, Phillip Island), Dani Pedrosa (Misano) et Andrea Dovizioso (Sepang).

Séance photo pour les neuf vainqueurs de 2016

En 2020, les honneurs étaient plus exactement revenus à Fabio Quartararo (Espagne, Andalousie, Catalogne), Brad Binder (République tchèque), Andrea Dovizioso (Autriche), Miguel Oliveira (Styrie, Portugal), Franco Morbidelli (Saint-Marin, Teruel, Valence), Maverick Viñales (Émilie-Romagne), Danilo Petrucci (France), Alex Rins (Aragón) et Joan Mir (Europe).

Alors qui sera le suivant ? Johann Zarco (Pramac Racing), déçu de sa course à Alcañiz et le Champion du Monde Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), qui n’a pas encore eu le privilège de s’imposer cette année, sont autant de candidats !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.