Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

Bagnaia en leader de l’opposition à Misano

Libéré d’un poids, l’Italien se verrait bien récidiver à domicile pour se rapprocher un peu plus de son rival Fabio Quartararo.

Le MotoGP™ débarque en Adriatique, sur les terres de la VR46 Riders Academy et justement, un d’entre eux vient tout juste de goûter à son premier succès dans la cour des grands, un certain Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team).

Une victoire qui a ouvert l’appétit de Bagnaia

Après s’être fait piéger en tête de l’épreuve il y a un an et manqué de rattraper Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) en Styrie, l’Italien aura finalement réussi à conjurer le sort, en tenant tête avec brio à Marc Márquez (Repsol Honda Team), que l’on sait pourtant redoutable en Aragón. Mieux encore, l’Italien récupérait pas moins de 18 points sur les 70 qu’il accusait de retard vis-à-vis de Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), puisqu’El Diablo ne faisait pas mieux que huitième. Alors pour le représentant du team Ducati, désormais deuxième du général, pas question de s’arrêter en si bon chemin, surtout à domicile !

Une piste favorable à Yamaha

Mais notre Niçois, en proie à quelques soucis de pneus à Alcañiz, entend bien rétablir l’ordre au GP de Saint-Marin, sur un tracé historiquement favorable à Yamaha. Les statistiques parlent en effet d’elles-mêmes : la marque aux diapasons y a remporté huit des 15 courses disputées, soit bien plus que ses adversaires. Reste à savoir si la tendance se confirmera.

Le temps presse pour Mir

Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) a également repris un peu de terrain à Fabio Quartararo, huit unités pour être exact, avec son récent podium. Ceci étant, le Majorquin pointe encore à 57 longueurs, le Champion du Monde n’a donc plus le choix : pour espérer défendre sa couronne, il doit à tout prix gagner, comme l’a fait Francesco Bagnaia. Et point positif : le pilote Suzuki s’était hissé à deux reprises parmi les trois premiers à Misano la saison passée.

Johann Zarco (Pramac Racing), autrefois au contact de ce binôme, se retrouve quant à lui menacé par Jack Miller (Ducati Lenovo Team), dans la mesure où le Français repartait du MotorLand avec un résultat blanc, contre une cinquième place pour l’Australien. Brad Binder reste pour sa part sixième.

Aprilia peut-elle continuer sur sa lancée ?

En revanche, Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) grappille deux positions. À vrai dire, le Catalan est passé tout près d’un nouveau Top 3. Un tout autre défi l’attend dorénavant au Misano World Circuit Marco Simoncelli, où il n’a jamais véritablement brillé. Maverick Viñales (Aprilia Racing Team Gresini) a de son côté déjà eu l’occasion de rouler sur cette piste avec sa RS-GP. Le n°12 devrait donc s’y sentir commode, au plus grand bonheur de ses employeurs, qui auront à cœur de bien faire pour leur manche nationale.

Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), qui ne peut déjà plus prétendre au titre, complète le Top 10 provisoire, accompagné de Marc Márquez, auteur d’une magnifique prestation le week-end dernier.

Un public acquis à la cause de Rossi

Les regards seront par ailleurs rivés vers les locaux, à l’image de Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), qui y effectuera sa première venue depuis l’annonce de sa future retraite, de son demi-frère Luca Marini (Sky VR46 Avintia) ou encore d’Enea Bastianini (Avintia Esponsorama). Sixième du précédent rendez-vous, le rookie n’avait en réalité jamais fait aussi bien.

La première séance d’essais libres MotoGP™ sera à suivre ce vendredi à 9h55.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

MotoGP™ : Qui a donc triomphé au GP de Saint-Marin ?