Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By motogp.com

Austin retrouve son shérif !

Marc Márquez, qui n’aura été à aucun moment inquiété ce dimanche, décroche son septième succès au Texas.

Márquez en cavalier seul

Aragón, Sachsenring ou encore Austin… Marc Márquez (Repsol Honda Team) a toujours eu un goût prononcé pour les tracés antihoraires et le Catalan avait justement avait revanche à prendre avec celui-ci. Souvenez-vous, c’était en 2019 : le n°93 se faisait piéger en tête de course, alors qu’une septième victoire lui tendait les bras. Mais ce dimanche, l’octuple Champion du Monde rétablissait l’ordre en s’illustrant avec une avance de plus quatre secondes.

Résumé : Márquez arbitre du duel Quartararo – Bagnaia

Le natif de Cervera signait à vrai dire un parfait envol depuis la première ligne pour se porter en tête au premier virage devant Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et mettait aussitôt les voiles, plus personne ne le reverra.

De son côté, Fabio Quatararo allait demeurer un long moment menacé par Jorge Martín (Pramac Racing), qui avait réussi à s’extraire du paquet, à la différence de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team). Le principal adversaire de Fabio Quartararo concédait en effet un peu de terrain, au profil d’Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et de Jack Miller (Ducati Lenovo Team), revenu tel un boulet de canon.

Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) Johann Zarco (Pramac Racing) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) se faisaient pendant ce temps-là piéger.

Bagnaia sauve les meubles

Ceci étant, Francesco Bagnaia se ressaisissait et doublait Alex Rins. Jack Miller lui facilitait pour sa part la tâche en se décalant. Quant à Jorge Martín, ce dernier court-circuitait un virage et écopait d’un Long Lap Penalty, qu’il observera dans le dernier tour, au plus grand bonheur d’Alex Rins. Lequel héritait ainsi de sa quatrième place.

La hiérarchie n’évoluera plus, ou du moins aux avant-postes. Marc Márquez triomphait au final devant Fabio Quartararo et Francesco Bagnaia ; tandis qu’Alex Rins échouait au pied du podium. Jorge Martín et Enea Bastianini (Avintia Esponsorama) héritaient cette fois des cinquième et sixième rangs. Joan Mir aurait dû terminer dans leur sillage mais le Majorquin se voyait dans la foulée sanctionné d’une position, en raison d’un contact avec Jack Miller. L’Australien était d’ailleurs le grand bénéficiaire de cette pénalité. Joan Mir complétait le Top 10 en compagnie de Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et de Pol Espargaró (Repsol Honda Team).

GP des Amériques : La conférence post-course !

Première balle de match pour Quartararo à Misano

Au Championnat, l’écart entre Fabio Quartararo et Francesco Bagnaia s’élève désormais à 52 points. Autrement dit, le Niçois pourrait être sacré dès la prochaine manche, qui aura lieu dans trois semaines.

Le Top 10 :
1. Marc Márquez
(Repsol Honda Team)
2. Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) + 4.679
3. Francesco Bagnaia
(Ducati Lenovo Team) + 8.547
4. Alex Rins
(Team Suzuki Ecstar) + 11.098
5. Jorge Martin
(Pramac Racing) + 11.752
6. Enea Bastianini
(Avintia Esponsorama) + 13.269
7. Jack Miller
(Ducati Lenovo Team) + 14.722
8. Joan Mir
(Team Suzuki Ecstar) + 13.406*
9. Brad Binder
(Red Bull KTM Factory Racing) + 15.832
10. Pol Espargaro
(Repsol Honda Team) + 20.265

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le GP Red Bull des Amériques et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass.

MotoGP™ : Et le vainqueur du GP des Amériques est...

Recommandés