Achat de billets
Achat VidéoPass
News
23 jours ago
By motogp.com

Premières balles de match pour Quartararo et Acosta à Misano

Les deux hommes peuvent espérer être sacré dès la prochaine manche dans leur catégorie respective.

Quartararo tout près du but

Cette deuxième place décrochée à Austin avait presque des allures de victoire pour Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP). Si ce dernier n’aura pas été en mesure de tenir tête à Marc Márquez (Repsol Honda Team) sur son tracé de prédilection, le Niçois a en revanche conscience d’avoir fait un pas de plus vers la couronne, en terminant devant Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), désormais seul pilote à pouvoir l’empêcher d’être sacré. En effet, ‘El Diablo’ lui a repris quatre points supplémentaires, sur les 48 qu’il possédait déjà d’avance. Or 75 restent à distribuer. Autrement dit, le n°20 pourrait être titré dès Misano, à condition de ne pas donner plus d’une unité à son adversaire.

« Ça fait plus de 15 ans que j’attends ce moment et bien sûr que c’est une course de moins vers mon rêve, il n’en reste plus que trois, faisait-il remarquer au micro de Matt Birt. Ceci étant, ça ne doit pas devenir une obsession. Je sais que j’ai une belle marge. Je ferai de mon mieux à Misano, après si je ne suis pas sacré là-bas, ça sera à Portimão. Prenons les choses par étapes ! »

Une saison solide

À vrai dire, le Français se sera montré le plus régulier de tous en 2021, comme en attestent ces cinq succès enregistrés aux Grands Prix de Doha, du Portugal, d’Italie, des Pays-Bas et de Grande-Bretegne, auxquels s’ajoutent cinq autres podiums. Le représentant du team Monster Energy Yamaha MotoGP aurait presque pu en inscrire un autre à Jerez, s’il n’avait pas été pris de violentes douleurs au bras, qui l’obligeront à se faire opérer par la suite. Même chose à Montmeló, lorsqu’il écopait d’une double pénalité pour avoir roulé avec sa combinaison ouverte et court-circuité une chicane dans les derniers tours.

Quoi qu’il en soit, Fabio Quartararo n’aura jamais fait moins bien que 13e. En comparaison, Francesco Bagnaia compte deux victoires pour un total de sept Tops 3 et un abandon. Lequel déclarait d’ailleurs : « Je ne vais pas baisser les bras, mais Fabio a réalisé une fantastique saison. Il a été le plus rapide dès le début et il a su rester régulier, à la différence des autres. » Quant à Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), troisième et d’ores et déjà éliminé de la course au titre, son compteur est toujours vierge de tout triomphe cette année.

Scenario moins probable pour Acosta

Par ailleurs, un autre pilote pourrait mathématiquement repartir avec la couronne à Misano : un certain Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo) en Moto3™. Certes son avance est moins conséquente comparé à celle de Fabio Quartararo, puisque ‘seulement’ 30 longueurs le séparent de Dennis Foggia (Leopard Racing) et 50 de Sergio Garcia (Solunion GASGAS Aspar Team), contraint de déclarer forfait à Austin en raison d’une blessure aux reins. Le natif de Mazarrón, auteur de cinq succès et une deuxième place pour ses débuts en mondial, ne s’est à vrai dire plus hissé sur le podium depuis début août.

Sauf qu’en face Dennis Foggia paie son début de campagne marqué par cinq résultats blancs en sept manches. En fait, l’Italien n’a jamais fait dans la demi-mesure : soit il terminait parmi les trois premiers, soit il ne marquait aucun point. Dommage, car les chiffres montrent qu’il a plus souvent figuré aux avant-postes… Malgré trois triomphes, Sergio Garcia aura pour sa part connu des week-ends compliqués à Doha, Silverstone et Aragón.

Cela dit, pour espérer être sacré dès ce rendez-vous en Adriatique, Pedro Acosta devra tout de même empocher 21 et une unités de plus sur ses deux concurrents ; la tâche ne s’annonce donc pas simple. Alors soyez des nôtres le dimanche 24 octobre, pour peut-être assister aux couronnements de ces deux hommes.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés