Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Miller et Bagnaia revendiquent leur stratégie d’équipe

Les deux représentants du team officiel Ducati en discutaient justement lors de leur passage au Festival dello Sport de Trente.

Le Festival dello Sport de Trente avait convié ce jeudi, deux visages familiers du MotoGP™ que sont Francesco Bagnaia et son coéquipier Jack Miller (Ducati Lenovo Team) ; l’occasion de revenir sur leur saison, ponctuée de deux victoires chacun, tout en abordant la relation au beau fixe qu’ils entretiennent et ces chances de titre, qui se font de plus en plus minces pour Pecco, mais qui ont le mérite de subsister face au leader Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP).

Des coéquipiers qui se serrent les coudes

Et un des points forts de cette équipe, au-delà même de son expertise sur le plan technique, c’est bien l’esprit de solidarité qui y règne. « Il m’a fait comprendre qu’il est nécessaire d’entretenir un respect mutuel, que les courses sont un jeu où on aspire à gagner certes, mais qu’il faut traiter les autres comme vous aimeriez qu’ils vous traitent, » confiait Jack Miller. Des propos appuyés par Francesco Bagnaia, rappelant que l'Australien n’avait pas hésité à s’écarter lors du dernier Grand Prix, alors qu’il jouait lui-même un podium : « Nous faisons toujours en sorte de s’entraider. Je dirais que l’ambiance est la plus sereine dans le box Ducati ! »

Hors de question d’abdiquer pour Bagnaia

Mais un autre invité était présent sur ce plateau en la personne de Paolo Ciabatti, qui ne tarissait pas d’éloges envers ses pilotes ; le directeur sportif de chez Ducati indiquant « qu’ils étaient capables de choses incroyables » et « qu’ils savaient tirer leur meilleur profit de leur moto ». D’ailleurs, bien que 52 points le séparent de Fabio Quartararo à trois courses de la fin, Francesco Bagnaia n’a pas abandonné l’idée de peut-être repartir avec cette couronne mondiale… « On me dit souvent que je suis têtu et je pense que cette obstination est vraiment primordiale quand on pratique un sport de haut niveau. Sans quoi on ne peut pas atteindre de tels résultats, confiait le n°63. La lutte pour le titre reste ouverte, alors tant qu’il y a de l’espoir, nous ne baisserons pas les bras. »

Autrement dit, le Turnois entend bien donner du fil à retordre à son adversaire dans deux semaines sur la piste de Misano, comme il l’a déjà fait récemment. L’intégralité de l’interview est à retrouver juste ICI.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.