Achat de billets
Achat VidéoPass
News
26 jours ago
By motogp.com

Le team Repsol Honda retrouve le sourire à Misano

L’équipe n’avait plus signé le moindre doublé depuis ce GP d’Aragón 2017 !

Si la plupart des regards étaient rivés ce dimanche vers le tout nouveau Champion du Monde Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), il n’empêche que le Grand Prix aura été remporté par un certain Marc Márquez (Repsol Honda Team) : un succès hautement symbolique pour lui, comme pour Honda.

Voilà en effet 735 jours que le natif de Cervera n’avait plus triomphé sur un circuit tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. La dernière fois qu’il y était parvenu, c’était au Japon en 2019. Mais ce dimanche, l’octuple Champion du Monde dit s’être senti plus à l’aise que d’habitude. « Le fait d’avoir eu de la pluie tout le week-end m’a permis d’aborder cette course en étant plus frais. Et je m’en suis rendu compte ce matin dès le réveil, signale-t-il. Bien sûr que cette victoire est plus importante que celle d’Austin. Mon objectif était de figurer parmi les trois premiers sur un circuit tournant à droite d’ici la fin de saison, autrement dit ici ou à Portimão. Au final, on gagne. Certes, on a été chanceux dans la mesure où Pecco s’est fait piéger. Ceci étant, notre rythme était extrêmement soutenu, chose à laquelle je ne m’attendais absolument pas. Il y a un mois j’avais terminé quatrième à dix secondes de Pecco. Cette fois-ci, j’ai été en mesure de le suivre sur son tracé de prédilection et on a collé huit secondes au troisième ; ce qui est énorme ! »

Mais au-delà même des chronos, le plus important à ses yeux est d’avoir pu piloter comme il le souhaitait, ou du moins jusqu’à la mi-course. « Ça montre que nous avançons. C’est la meilleure façon de terminer 2021 et c’est de bon augure pour 2022, affirme-t-il. En attendant, aujourd’hui est le jour de Fabio. C’est lui qui s’est montré le plus rapide et le plus régulier cette année, donc félicitations à lui. Il est grand temps pour nous de se retrousser les manches afin de pouvoir rivaliser avec lui la saison prochaine au Championnat. »

Et autre bonne nouvelle : Pol Espargaró (Repsol Honda Team) était également dans le coup, comme en atteste cette deuxième place obtenue sous le drapeau à damier ; un résultat qui fait du bien au moral côté Honda puisque leur dernier doublé datait du GP d’Australie 2019 avec Marc Márquez et Cal Crutchlow. Il faut carrément remonter au GP d’Aragón 2017 pour voir deux représentants du team Repsol Honda terminer aux avant-postes…

Souvenez-vous en 2018, Dani Pedrosa n’avait pas réussi à se hisser sur le podium à la différence de toutes les autres années. De même en 2019 pour Jorge Lorenzo, qui ne parviendra jamais à s’adapter à cette RCV. Puis en 2020, le HRC perdait sur blessure, celui qui leur avait offert les quatre précédentes couronnes : Marc Márquez. Et en dépit de ces deux belles prestations signées par Alex Márquez au Mans et en Aragón, Stefan Bradl, nommé remplaçant du n°93, allait se montrait relativement en retrait.

Unseen : Un dimanche magique pour Honda

Depuis Pol Espargaró n’avait jamais réellement brillé sur cette Honda, à l’exception de cette pole inscrite à Silverstone. Mais ce podium arrivait aussi à point nommé pour le n°44 qui, sur le plan personnel, ne s’était jamais aussi bien classé à l’arrivée d’une course MotoGP™. « Je pense que ce podium revêt une grande importance, tout particulièrement pour Honda, qui a traversé deux années extrêmement compliquées. Et à mon niveau, bien sûr que ça flatte ! Je n’avais jamais aussi bien figuré sur course MotoGP™. J’avais toujours signé des troisième places avec KTM. Alors oui c’est un temps fort de ma carrière mais c’est surtout un soulagement pour Honda. Comme je l’ai déjà expliqué précédemment, les constructeurs ont durement été frappés par la pandémie et le Japon n’a pas pris les choses à la légère. C’est pour ça qu’on a vu certaines marques européennes avancer de façon plus significative durant cette période ; tandis que le HRC était à la peine. Pourtant, vous n’avez pas vu à quel point eux aussi ont travaillé. Aujourd’hui, je suis juste content de voir les visages de Takeo et de Kuwata-san s’illuminer. »

Ce scenario sera-t-il amené à se répéter dans les prochaines semaines ? Là est toute la question.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Le clan Honda « soulagé » par ce doublé