Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By motogp.com

Valentino Rossi, les souvenirs d'une riche carrière

Notre rédaction vous retrace l’histoire de cet Italien, devenu une icône au fil des années.

C’est une légende qui tire sa révérence : Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), seul pilote à avoir été titré en 125cc, 250cc, 500cc et MotoGP™, disputait en effet ce dimanche son 432e et dernier Grand Prix…

Les débuts

Tout commence en 1996, lorsqu'un jeune homme de 16 ans s'élance de la quatrième ligne du GP de Malaisie. Sur son Aprilia RS125, Valentino Rossi parvient à terminer dans le Top 6, attirant l'attention d’un bon nombre d’observateurs ce jour-là. Ses débuts prometteurs sont suivis d'une série de performances époustouflantes jusqu'à ce podium en Autriche, auquel s’ajoutera son tout premier succès deux semaines plus tard. Mais il faudra attendre 1997 pour voir Valentino Rossi s'affirmer, comme en attestent ces 11 succès et ce titre de Champion du Monde ; ce qui lui vaudra d’ailleurs d’être promu en 250cc.

Malaisie 1996 : La première consultation du Doctor

En cinq courses, l’enfant de Tavullia se hissera alors trois fois parmi les trois premiers et la victoire s’offrira à lui aux Pays-Bas. Malgré quatre triomphes consécutifs sur la fin, ‘Il Dottore’ doit se contenter de la deuxième place au classement, battu par Loris Capirossi.

En 1999, Valentino Rossi obtient néanmoins sa revanche, puisqu’il gagnera pas moins de neuf épreuves pour ravir la couronne avec 48 points d'avance sur Tohru Ukawa.

Fort logiquement, le n°46 fait le grand saut en catégorie reine dans la foulée et ne tarde pas à briller sur sa Honda NSR500, nullement découragé par ces deux premiers abandons. Classé troisième à Jerez, au Mans et au Mugello, il l’emporte au bout du compte à Donington Park. En dépit d’une nouvelle démonstration à Rio de Janeiro, Kenny Roberts Jr sera sacré à sa place.

Rossi ouvrait son compteur en catégorie reine

Cinq à la suite

Après seulement une saison au plus haut niveau, Valentino Rossi a déjà tout d’un grand et en 2001, il remporte le Championnat du Monde 500cc, le dernier de l’ère deux-temps ; tout en reléguant son plus proche poursuivant Max Biaggi à plus de 106 points.

Il y a 20 ans, le premier sacre de Rossi en catégorie reine

Un écart qui sera bien plus important encore en 2002, pour la première campagne du MotoGP™, puisque 140 unités le séparaient cette fois de son grand rival. Ils ne seront d’ailleurs que quatre à avoir le privilège de s’illustrer cette année-là avec Tohru Ukawa, Max Biaggi et Alex Barros.

Ma meilleure course - Rossi : Welkom 2004

En 2003, il offre un dernier titre à Honda, puis passe chez Yamaha, où il signera deux autres couronnes. Destitué par Nicky Hayden et par Casey Stoner, il récupère finalement son trône en 2008 : un statut de n°1 qu’il conservera une deuxième année ; Jorge Lorenzo venant le priver d’un tiercé. Le transalpin effectue ensuite un bref passage par le team Ducati, pas franchement fructueux. Du coup, il retrouve le clan Yamaha en 2013 et renoue avec la victoire à Assen, sa première en trois saisons.

Des années plus compliquées

Deuxième de l’édition 2014, Valentino Rossi mènera après quoi une lutte acharnée face à son coéquipier Jorge Lorenzo, mais à cinq petits points près, le Majorquin aura le dernier mot.

Sa campagne 2016 sera marquée par d'autres poles, podiums et succès ; l'Italien terminant une nouvelle fois deuxième du classement général. En 2017, le pilote officiel Yamaha domine le GP des Pays-Bas. Hélas, il se casse une jambe à quelques jours de son rendez-vous à Misano ; ce qui ne l’empêchera pas de revenir en Aragón et de finir deuxième à Phillip Island.

Il poursuit sa route chez Yamaha avec un nouveau Top 3 au Championnat 2018, outre ces deuxièmes positions de Termas et d’Austin en 2019. Mais depuis Jerez 2020, Valentino Rossi n’a jamais fait mieux que quatrième. Un changement de taille se produit début 2021 dans la mesure où il réintègre un team satellite (le Petronas Yamaha SRT en l’occurrence), ce qui ne s’était plus vu en 19 ans. Il y sera associé à un de ses poulains : Franco Morbidelli.

Rossi en piste avec ses nouvelles couleurs !

Ce fut le dernier chapitre d'une carrière historique en Grands Prix. Toutefois le nom VR46 est assuré de perdurer, ne serait-ce au travers de sa toute nouvelle équipe MotoGP™, soutenue par Ducati à compter de 2022.

Pour les innombrables souvenirs que tu as créés sur la piste et pour ceux que tu nous apporteras sans aucun doute en dehors dans les années à venir, Grazie Vale.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Les motos pilotées par Rossi en 25 saisons !