Achat de billets
Achat VidéoPass
News
2 jours ago
By motogp.com

Chutes : Que nous révèlent les chiffres de 2021 ?

Pilotes, catégories, circuits ou encore séances : notre rédaction vous donne toutes les précisions quant aux incidents survenus cette année.

Tags MotoGP, 2021

Chaque campagne nous réserve son lot de chutes et 2021 n’aura pas dérogé à la règle. 950 d’entre elles auront été plus exactement recensées cette fois-ci, réparties de la façon suivante : 278 en MotoGP™, 367 en Moto2™ et 305 en Moto3™. C’est tout simplement le chiffre le plus bas de ces huit dernières saisons, si on exclut 2020, une année particulière dans le sens où seulement 14 épreuves avaient été disputées en raison du Covid-19.

Quels pilotes ?

Certains concurrents se font toutefois piéger plus souvent. C’est le cas d’Iker Lecuona, de Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui a pourtant manqué quatre rendez-vous ou de Pol Espargaró (Repsol Honda Team) en MotoGP™. Lesquels sont respectivement tombés à 26, 22 et 20 reprises cette année. On remarquera au passage que trois représentants Honda figurent dans ce Top 4 avec Alex Márquez (LCR Honda Castrol) ; une statistique assez représentative des problèmes actuellement rencontrés par le HRC.

À l’inverse, parmi ceux qui auront participé à toutes les courses, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) sont les concurrents les moins partis au tapis. Preuve en est : ils n’auront laissé échapper leur moto que sept et neuf fois. Finalement, rien d’étonnant à les voir occuper les trois premières places au Championnat !

En Moto2™, Arón Canet (Flexbox HP40), Albert Arenas (Aspar Team Moto2) et Hectór Garzó auront commis 21, 19 et 18 erreurs, soit bien plus que leurs adversaires ; Bo Bendnseyder (Pertamina Mandalika SAG Team), Hafizh Syahrin et Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP) s’étant au contraire montrés les plus adroits, qu’importe les conditions.

En Moto3™, Kaito Toba (CIP – Green Power), Tatsuki Suzuki (Leopard Racing) et Andrea Migno (Rivacold Snipers Team) se seront retrouvés à terre 19, 18 et 17 fois. Ces derniers mènent donc ce triste classement. Romano Fenati (Speed Up Racing), Dennis Foggia (Leopard Racing) et Stefano Nepa (Team MTA) sont en revanche les titulaires qui auront enregistré le moins de crash.

Quelles séances ?

Mais quelle que soit la catégorie, une chose est sûre : c’est en course qu’on déplorait le plus de victimes (73 en MotoGP™, 116 en Moto2™ et 108 en Moto3). Ensuite, les pilotes seront généralement partis à la faute durant les FP3, lorsqu’il s’agissait d’attaquer pour se hisser d’office en Q2 ; exception faite sur le Moto2™ avec la deuxième séance.

Quels circuits ?

Suivant les circuits, on observe également quelques disparités. Le Mans (118), Jerez (96) et Montmeló (67) figurent sur le podium des tracés ayant cumulé le plus d’incidents, à l’opposé même de circuits comme le Mugello (40), Aragón (42) ou Assen (44).

Quels endroits ?

Concernant Le Mans, la météo aura bien évidemment joué des tours aux pilotes. Deux virages auront été particulièrement redoutable : la chicane Dunlop (37 chutes) et le raccordement (19).

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.