Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By motogp.com

Gardner à la conquête du MotoGP™

Notre rédaction vous décrit le parcours de cet Australien, tout fraîchement sacré en Moto2™, qui intègrera la catégorie MotoGP™ en 2022.

La catégorie MotoGP™ accueille cinq nouveaux visages parmi lesquels Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing), tout fraîchement sacré en Moto2™. À cette occasion, notre rédaction vous retrace son parcours.

Fils aîné de l’ex-Champion du Monde 500cc Wayne Gardner, Remy découvre les compétitions sur piste à l’âge de dix ans, après s’être essayé au motocross et à l’enduro. En 2010, il représente ensuite Honda Australie au NS100F International Trophy et participe au premier Championnat MRRDA Nippers, réservé aux pilotes de moins de 13 ans.

Le natif de Sydney déménage alors en Espagne, où il fera un bref crochet par le Championnat Méditerranéen pour finalement rejoindre à compter de 2013, le fameux FIM CEV Repsol sous les couleurs du team Calvo/Laglisse. Une cinquième place constituera son meilleur résultat… ou du moins dans un premier temps puisqu’il atteindra le troisième rang en 2014, plus exactement à Albacete.

Un an plus tard, il sera titularisé en mondial Moto3™ par le team CIP. Il y évoluera sur une Mahindra et découvrira courant 2016, la catégorie Moto2™, accompagné cette fois de l’équipe Tasca Racing.

Les deux années suivantes, Remy Gardner officiera pour le compte de Tech3, mais se cassera les deux jambes durant un entraînement ; ce qui lui fera manquer quelques Grands Prix. Sa collaboration avec la structure française s’achève malgré tout sur une cinquième position à Valence.

2019 marque son arrivée chez SAG, qu’il hissera sur le podium dès l’épreuve de Termas de Río Hondo. Il inscrira quatre autres Tops 6, cela dit la régularité lui fera défaut : une faiblesse qu’il mettra un point d’honneur à corriger en 2020 et ses efforts porteront ses fruits comme en témoignent ces trois courses en Styrie, en France et à Valence qu’il terminera parmi les trois premiers. Ajouté à ça une victoire, la toute première de sa carrière, décrochée en guise de bouquet final à Portimão.

Toujours est-il que ses prestations lui ouvrent les portes du Red Bull KTM Ajo. En dix courses, il ne fera jamais moins bien que quatrième, avec en prime trois succès au Mugello, à Montmeló et au Sachsenring. Sur la deuxième partie de saison, il lâchera très légèrement du lest. Son coéquipier Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo) grappillera du coup pas mal de terrain. Cette remontée, Remy Gardner parviendra tout compte fait à la contenir en partie grâce à quatre nouvelles apparitions dans le Top 3. Quatre petits points faisaient à vrai dire la différence. Il le retrouvera d’ailleurs chez Tech3 KTM Factory Racing dans la cour des grands cette année.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

De nouveaux visages à Jerez !

Recommandés