Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Rookie de l’année 2022 : Quelle tendance à mi-saison ?

Voici les débutants qui s’en sont le mieux sortis après 11 courses.

Tags MotoGP, 2022

Cette année, cinq nouveaux visages intégraient le MotoGP™, bien conscients du défi qui les attendait au vu du niveau affiché dans cette catégorie. Alors comment s’est déroulée leur première partie de saison ? C’est ce que nous vous proposons de voir au travers de cet article.

Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) – 55 points :

Marco Bezzecchi est de loin la révélation parmi ces débutants. À vrai dire, l’Italien se sera parfaitement acclimaté à cette GP21 ; moto au guidon de laquelle Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) avait fait des étincelles la saison passée. Et on sait que cette machine a encore les capacités de gagner face à leur ultime arme, comme l’a démontré Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP™) à trois reprises.

Auteur d’un premier Top 10 en Argentine, le natif de Rimini est particulièrement monté en puissance à l’entame de la tournée européenne. À Jerez, il répétait sa prestation de Termas, puis se hissait en première ligne sur ses terres. Ce week-end, il ira jusqu’à mener la course durant huit tours pour au bout du compte terminer cinquième. Mais ce n’était rien à côté de ce qu’il allait nous offrir à Assen. Parti cinquième, le représentant du Mooney VR46 Racing Team ralliait en effet l’arrivée en deuxième position, derrière son ami Francesco Bagnaia : son premier podium dans la cour des grands. Et ne soyez pas surpris s’il vient tenir tête plus souvent aux leaders.

Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP™) - 18 points :

Tout comme Marco Bezzecchi, Fabio Di Giannantonio évolue sur une Ducati GP21 et le Romain l’utilise désormais à merveille ; ce qui lui aura d’ailleurs valu d’être reconduit au sein de son équipe.

Récompensé d’une brillante pole à domicile, il arrachait ensuite une magnifique huitième place en Allemagne ; tout en collant près de six secondes à son coéquipier Enea Bastianini. Ce jour-là, il faisait ainsi figure de meilleur rookie. Quatre fois dans les points, il lui sera néanmoins difficile de revenir sur son compatriote, puisque 37 longueurs les séparent à ce stade. Mais sait-on jamais…

Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP™ Team) – 10 points :

Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP™) effectuait pour sa part le grand saut depuis le Moto3™. Même si seulement deux courses se seront soldées par des points, il n’empêche qu’il n’a pas à rougir. Le meilleur exemple restera ce GP d’Indonésie, quand il remontait sous la pluie du 23e au dixième rang. Pourtant, il s’agissait à peine de son deuxième GP dans la cour des grands. Son grand frère Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing) l’auront battu de peu.

À Montmeló, il se classait 12e. Une semaine plus tôt, il avait fini 16e du GP d’Italie, mais à tout juste 20 secondes du vainqueur et à moins de deux secondes de Jack Miller (Ducati Lenovo Team)… Bref des prestations tout sauf ridicules !

Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing) – 9 points :

À l’inverse, le Champion du Monde Moto2™ aura connu une première moitié de saison bien compliquée, comme en attestent ces neuf petites unités au compteur. Pour sa défense, la KTM n’est pas un prototype facile à apprivoiser. 15e au Qatar, il parviendra à en glaner deux de plus à Portimão. Aucun autre rookie, ne fera mieux sur ce circuit. Sa 12e place de Catalogne demeure actuellement sa référence. Cependant, il n’entend pas s’en arrêter là, surtout que son feeling se sera nettement amélioré après le Test.

Raul Fernandez (Tech3 KTM Factory Racing) – 5 points :

De l’autre côté du box, c’est un peu la même histoire. Dauphin de Remy Gardner en 2021, l’Espagnol empochait son premier point à Montmeló et en inscrivait quatre autres dans la foulée au Sachsenring. C’était malheureusement sans compter sur un syndrome des loges, qui le contraindra à l’abandon aux Pays-Bas. Le Madrilène avait déjà raté les Grands Prix du Portugal et d’Espagne à cause d’une blessure à la main, conséquence d’une chute survenue durant la Q1 en Algarve. Des vacances lui feront le plus grand bien pour revenir au sommet de sa forme et démontrer de quoi il est capable.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés