Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By motogp.com

Le MotoGP™ de retour en Asie !

Et c’est au Japon que revient l’honneur d’ouvrir le bal avec une compétition qui se resserre pour le titre.

C’est parti pour la tournée outre-mer !

Nous y sommes : le MotoGP™ s’envole pour le Japon, première étape de sa tournée asiatique ; une destination qui n’avait plus été visitée depuis trois ans à cause de la pandémie. Et à ce stade l’étau s’est considérablement resserré !

Bagnaia et A.Espargaró revenu dans le sillage de Quartararo

Certes, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) aura été privé par son futur coéquipier Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP™) d’une cinquième victoire consécutive, la deuxième en Aragón, le circuit où il avait justement ouvert son compteur, il n’empêche que le voici revenu à tout juste dix longueurs d’El Diablo. À vrai dire, ce dernier aura vraiment joué de malchance, surpris dès le premier tour par une glissade de Marc Márquez (Repsol Honda Team). Résultat, le Niçois finissait au tapis après avoir percuté l’arrière de sa RC213V, avec en prime quelques abrasions au niveau du torse, comme sa combinaison s’était ouverte lors de sa chute. L’octuple Champion du Monde, qui connaîtra par la suite un contact avec Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) cette fois, sera quant à lui contraint à l’abandon.

Pour le Français il y a donc urgence à réagir, même si ce tracé de Motegi a statistiquement davantage souri aux Ducati… et aux Honda. Mais étant donné leur situation actuelle, peu de chances de les voir lutter aux avant-postes. Sur le plan personnel, le tricolore avait malgré tout décroché une deuxième place à Motegi, lors de sa première venue en MotoGP™.

L’écart s’est également réduit vis-à-vis d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team), parvenu à déloger Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) du Top 3 à deux boucles du but. En effet, le Catalan accuse à présent seulement 17 unités de retard. En revanche, il n’a jamais fait mieux que septième avec sa RS-GP au pays du soleil levant.

Enea Bastianini, ultime vainqueur en date, ce qui porte à quatre le nombre de succès inscrit par l’Italien cette année, reste pour sa part à deux courses de tricolore. Lequel ayant désormais distancé Jack Miller (Ducati Lenovo Team) – Johann Zarco (Prima Pramac Racing), auteur du tout premier triomphe de sa carrière au Japon. Brad Binder, passé tout près d’un podium, a de son côté effectué la jonction sur le duo. Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui aura à cœur de briller pour le dernier Grand Prix de Suzuki à domicile, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) et Maverick Viñales (Aprilia Racing Team), déçu de sa contre-performance du MotorLand, complètent le Top 10 provisoire. À surveiller d’autre part, ce dont Marc Márquez sera capable, une semaine après son retour à la compétition.

Moto2™ : Ogura peut-il renverser A.Fernández sur ses terres ?

En Moto2™, Augusto Fernández devait une nouvelle fois se contenter d’une troisième position. Néanmoins, son principal adversaire en la personne d’Ai Ogura (Idemitsu Honda Team Asia) terminait juste derrière lui. Du coup, son avantage s’élève à sept points. Attention toutefois au Japonais, bien déterminé à inverser la tendance sur ses terres ! Arón Canet (Flexbox HP40) se rapproche quant à lui légèrement grâce à ces deux belles prestations de Misano et d’Aragón. Celestino Vietti (Mooney VR46 Racing Team), en retrait depuis quelques manches, figure un peu plus loin, accompagné de son compatriote Tony Arbolino (ELF Marc VDS Racing Team). Cela dit, le natif de Cirie a déjà goûté aux joies du podium à Motegi. Affaire à suivre…

Moto3™ : Guevara conforte son statut de leader

Pendant ce temps-là, en Moto3™, Izan Guevara (GASGAS Aspar Team) a pris une belle avance sur la concurrence, suite à sa quatrième victoire de l’année. Le Majorquin en compte dorénavant plus que son coéquipier Sergio Garcia (GASGAS Aspar Team), relégué à 33 unités, le triple de ce qu’il avait en arrivant au MotorLand. Et pour le plus grand bonheur du n°28, Dennis Foggia (Leopard Racing finissait aussi très loin, ce qui le repousse à 58 longueurs. Ayumu Sasaki (Sterilagarda Husqvarna Max Racing), récompensé d’un Top 3 en Aragón, a pour sa part doublé le binôme Jaume Masia (Red Bull KTM Ajo) – Deniz Öncü (Red Bull KTM Tech3).

Soyez donc au rendez-vous ce vendredi à partir de 6h15 (heure française) pour les premières séances.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques

Course MotoGP™ - Motegi : Et le vainqueur est...

Recommandés