Achat de billets
Achat VidéoPass
News
26 jours ago
By motogp.com

La saison 2022 en 10 moments clés

Replongez au cœur de 10 courses particulièrement marquantes d'une saison exceptionnelle en MotoGP™

Tags MotoGP, 2023

Le triplé historique de Ducati marquera à jamais la saison inoubliable qu'a été le Championnat du Monde MotoGP™ 2022. Cette année, nous avons pu assister à de nombreux moments importants et nous vous en proposons 10, pour retrouvez le goût de cette campagne exceptionnelle.

La Bête illumine le Qatar

La manche d'ouverture de la saison sur le circuit international de Lusail a été riche en émotion lorsqu'Enea Bastianini a offert à Gresini Racing MotoGP™ une victoire de prestige, peu de temps après la disparition tragique du grand Fausto Gresini. L'Italien nous donnait ce jour-là un avant-goût de ce que nous attendons du Champion du Monde Moto2™ 2020, alors que les autres stars de Ducati, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Jorge Martín (Prima Pramac Racing), ont été contraints d'abandonner après une erreur du n°63 dans le premier virage.

Aleix et Aprilia célèbrent leur premier succès en Argentine

L'attente en valait la peine. Alors que le MotoGP™ retrouvait Termas de Río Hondo pour la première fois depuis 2019, un nouveau prétendant émergeait sur une RS-GP Aprilia Racing améliorée et rapide. N'ayant jamais remporté de Grand Prix auparavant, Aleix Espargaró (Aprilia Racing) est finalement monté sur la plus haute marche du podium après une bataille haletante avec son compatriote Jorge Martín. Ce jour-là, tout le monde a compris qu'Aleix Espargaró et Aprilia seraient de véritables prétendants au titre en 2022.

Fortunes diverses en Catalogne

Grâce à une victoire écrasante, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) portait son avance en tête du classement général à 22 points tandis qu'Aleix Espargaró, qui était en passe de monter sur le podium, commettait une erreur au niveau du nombre de tours à couvrir et voyait un top 3 à domicile lui échapper. Plus tôt dans ce GP, une erreur de Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) dans le premier virage du premier tour mettait un terme à la course d'Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et de Pecco Bagnaia, reléguant ce dernier à 66 points de Fabio Quartararo dans la course au titre.

Pecco insaisissable à la cathédrale de la vitesse

Après un abandon en Allemagne et une victoire de Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia et Ducati pointent à 91 longueurs du Français en arrivant à Assen. La nature rapide et fluide du ruban d'asphalte si particulier du tracé néerlandais se prête parfaitement à la YZR-M1 de Yamaha, mais « El Diablo » allait commettre sa première erreur de la saison. Dans sa chute, le Niçois emmenait au large Aleix Espargaró, et alors que le Français partait une deuxième fois à la faute, Pecco Bagnaia remportait une victoire cruciale pour s'offrir 25 points précieux. La folle remontée d'Aleix Espargaró sera couronnée d'un double dépassement dans la dernière chicane, permettant à l'Espagnol de décrocher la quatrième place.

Le leader du Championnat à terre

Quatre à la suite pour Bagnaia

Sur une excellente dynamique après la trêve estivale, Pecco Bagnaia triomphe successivement à Silverstone, au Red Bull Ring et signe même à Misano une quatrième victoire consécutive pour se relancer dans la course au titre. L'Italien l'emporte devant Enea Bastianini sur le circuit Marco Simoncelli pour seulement 0.034s et réduit l'écart à 30 points au Championnat.

Retour de Márquez, Bastianini contre-attaque, Quartararo malheureux

Après avoir subi une quatrième opération du bras droit après le GP d'Italie, Marc Márquez (Repsol Honda Team) faisait son grand retour au GP d'Aragón. Tout ne s'est pas passé comme prévu pour l'Espagnol, directement impliqué dans deux accidents au premier tour. Le n°93 faisait d'abord chuter Fabio Quartararo avant de provoquer l'abandon de Takaaki Nakagami. Cela n'a toutefois rien enlevé au spectacle que nous a offert la bataille à l'avant opposant Enea Bastianini à Pecco Bagnaia. Cette fois-ci, c'est le pilote Gresini qui s'impose, alors que la deuxième place du Turinois lui permet de revenir à seulement 10 points de Fabio Quartararo. Le sprint final est lancé.

Unseen : « Clairement au-dessus du lot »

Miller gagne, Bagnaia chute - week-end mitigé pour Ducati

On entre à présent dans les cinq dernières courses de l'année et au Japon, Jack Miller (Ducati Lenovo Team) réalise une course exemplaire pour s'offrir son premier succès de la saison. Ces 25 points permettent à l'Australien de se mêler à la lutte pour le titre, alors que son coéquipier Pecco Bagnaia abandonne dans le dernier tour après une erreur de jugement. Les dommages sont toutefois limités pour le transalpin puisqu'« El Diablo » ne fait mieux que huitième et qu'Aleix Espargaró termine hors des points après une erreur de son équipe avant la course.

Unseen : Miller nous dévoile la recette de son succès

Quartararo dépassé, Márquez passe une barre symbolique

Le retour du MotoGP™ à Phillip Island a été riche en spectacle et en rebondissements, le principal étant l'abandon de Fabio Quartararo. Le Français perdait en effet la tête du Championnat après une chute au deuxième virage au profit de Pecco Bagnaia, troisième du GP. L'Italien se rendra en Malaisie avec 14 points d'avance et une première balle de match. Devant, Alex Rins signe une victoire surprise alors que Marc Márquez décroche son 100e podium en catégorie reine.

The decider : Bagnaia peut savourer

L'héroïsme de Fabio Quartararo en Malaisie, associé à la sublime performance de Francesco Bagnaia, signifiait que le titre MotoGP™ se déciderait à Valence pour la première fois depuis 2017. Avec un retard de 23 points, « El Diablo » doit impérativement s'imposer s'il veut avoir une chance d'être sacré. Malgré ses efforts, le Niçois doit s'avouer vaincu, alors que Pecco Bagnaia devient le premier Champion du Monde italien depuis un certain Valentino Rossi en 2009. De son côté, Alex Rins termine son passage chez Suzuki avec un succès acquis devant Brad Binder et Jorge Martín.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés