M.Márquez : « Je suis chez Ducati grâce à Dall'Igna »

L'octuple Champion du Monde était l'invité d'une radio espagnole quelques heures avant l'annonce officielle de son transfert chez les rouges

Pour sa première interview suite à l'annonce de son transfert dans le team d'usine Ducati aux côtés de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) en 2025, Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP™) a choisi l'émission 'El Larguero' de la Cadena SER pour parler de son passage chez les rouges.

S'adressant à la station de radio espagnole le jour même où il avait signé le contrat, Marc Márquez a abordé une série de sujets autour de cette annonce qui a fait l'effet d'une bombe dans le paddock.

« Évidemment, l'annonce... Je vais vous dire, je ne sais pas si je peux le dire, ce matin à 8 heures j'ai signé le contrat », a déclaré l'octuple Champion du Monde quelques heures avant l'officialisation.

Article – M.Márquez vs Bagnaia : leurs plus beaux duels

Article – Transferts historiques : M.Márquez aux côtés de LeBron James, Hamilton et Mbappé

La conversation se poursuit avec le n°93, qui explique qu'il est impératif de se battre pour le titre en 2025 et que son plan de retour au sommet fonctionne bien après la décision difficile de quitter Repsol Honda à la fin de l'année 2023.

« L'année prochaine, on devra se battre pour le titre. Cette année, j'ai pris une décision très importante, celle de quitter l'équipe Repsol Honda, l'équipe de ma vie. Ça a été dur émotionnellement mais je l'ai fait en pensant au sport et à ma carrière, en cherchant des résultats pour que la motivation revienne ».

« Il faut avoir du courage et de l'envie parce que quand on monte on est exposé à tout ; aux critiques comme aux louanges. Je voulais le faire parce qu'autrement, ma carrière de pilote n'aurait pas duré plus longtemps. Après ma blessure, j'ai passé quatre ans sans avoir de résultats et il est difficile de garder la confiance et la motivation peu importe à quel point tu es fort mentalement. J'ai un plan en tête et jusqu'à présent, tout se passe bien.

L'un des principaux points de discussion autour de la décision de Ducati était le fait que Jorge Martín (Prima Pramac Racing) s'était vu offrir le guidon avant le GP d'Italie. Lundi, nous avons appris que le « Martinator » rejoindrait Aprilia Racing en 2025, ouvrant ainsi la voie à la promotion de Marc Márquez au sein du team d'usine.

« Pour moi, il ne s'est rien passé. Rien ne s'est passé dans notre environnement, a expliqué le pilote Gresini. Dès le début, ils nous ont dit chez Ducati qu'ils étaient indécis, parce qu'ils avaient deux pilotes, et même Bastianini, mais qu'ils attendraient le Mugello. Ils se laisseraient guidés par les résultats, comme tout le reste... et on me l'a annoncé le dimanche soir ».

L'Espagnol s'est également exprimé sur sa déclaration de jeudi au Mugello dans laquelle il écartait un passage chez Pramac (sur une Ducati dernière génération) en 2025.

« J'ai toujours été très clair et je suis resté fidèle à mon idée. Dès les premières conversations, j'ai été clair : si c'est pour être dans une équipe satellite, je resterais avec Gresini, qui est la famille qui m'a donné l'opportunité de rajeunir. La chose la plus importante dans une négociation, quel qu'en soit le type, est d'être sincère et de ne pas changer d'idée ».

L'octuple Champion du Monde explique également sa relation étroite avec le directeur général de Ducati Corse, Gigi Dall'Igna. Le pilote de 31 ans va jusqu'à dire qu'il est chez Ducati grâce à l'Italien.

« Avec Gigi, on a une relation très directe et sincère, et je suis chez Ducati grâce à lui. C'est l'ingénieur qui a tout gagné partout où il est passé. La première chose que je lui ai demandée, c'est s'il restait chez Ducati en 2025 et 2026. Tu ressens les couleurs de Ducati quand t'es à l'intérieur et que tu portes la combinaison rouge, mais avant de l'enfiler ce n'est pas possible. Avant d'entrer, tu regardes. Le sport et la performance. Selon lui, ils ont été guidés par ma progression et la capacité d'amélioration qu'ils voient ».

Pour lire ou regarder l'interview complète de Marc Márquez, rendez-vous sur le lien ci-dessus.