13 juin 1949 - 75 ans et 3 392 GP plus tard, par Nick Harris

En ce 75e anniversaire du Championnat du Monde, le Britannique nous parle de quelques figures marquantes de l'histoire de la discipline

Les pilotes qui se sont alignés sur la route de Glencrutchery étaient loin de se douter de ce qui les attendait non seulement dans leur lutte au cours des sept tours tortueux des 60,721 km du circuit de TT de montagne, mais aussi pour les 75 années qui aillaient suivre. C'est par une matinée agréable, heureusement sèche et claire sur l'île de Man que le drapeau mannois est tombé à 11 heures précises le lundi 13 juin 1949. Le Championnat du Monde de moto est né. 447 kilomètres plus tard, Freddie Frith prend le drapeau à damier au guidon de sa Velocette 350cc et devient le premier vainqueur d'une course en Championnat du Monde. 75 ans et 3 392 Grands Prix plus tard, ce championnat continue de se développer dans un monde très différent.

Quatre ans seulement après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la FIM lance la toute première série de Championnats du Monde de sport mécanique. Celui-ci comporte six manches et est ouvert aux motos solo ainsi qu'aux side-cars de 125, 250, 350 et 500cc. Les six circuits européens sélectionnés sont l'île de Man, Berne (Suisse), Assen (Pays-Bas), Spa-Francorchamps (Belgique), Clady (Ulster), l'Irlande du Nord et Monza (Italie). Il s'agit d'un projet incroyablement courageux à entreprendre si peu de temps après la fin de la guerre, mais il jète les bases très solides de ce dont nous sommes témoins aujourd'hui. Trois quarts de siècle plus tard, le Championnat du Monde MotoGP™ compte 20 manches réparties dans 16 pays et quatre continents.

Il s'est passé pas mal de choses au cours de ces 75 années, tant dans le monde que sur les circuits. Il y a eu 3 392 Grands Prix en solo dans les catégories 50, 80, 125, 250, 350 et 500cc. Un total de 31 pays ont organisé des Grands Prix sur pas moins de 75 circuits au cours de cette période. Certains, comme Brno, le Sachsenring et le Nürburgring, sont passés de circuits de route à de véritables tracés. Assen, aux Pays-Bas, est le seul circuit qui reste de ce programme original de 1949 et qui accueille des Grands Prix chaque saison, à l'exception de 2020 en raison de la Covid.

Plus de 6 000 pilotes ont participé au Championnat du Monde jusqu'à présent. Ils ont représenté 62 nations différentes dans un championnat qui englobe véritablement le monde entier. Sur ces 6 000 coureurs, seuls 399 sont montés sur la plus haute marche du podium d'une course. 126 ont été couronnés Champion du Monde en solo, représentant 21 nations différentes.

Le plus jeune pilote à avoir participé à un Grand Prix a fini par remporter cinq Championnats du Monde, dont trois en MotoGP™. Jorge Lorenzo n'avait que 15 ans et un jour lorsqu'il a fait ses débuts en 125cc à Jerez en 2002. Il a dû manquer la première journée d'essais du Grand Prix d'Espagne parce qu'il n'avait encore que 14 ans. Le pilote le plus âgé à avoir participé à un Grand Prix est Frank Cope, qui a roulé jusqu'à 62 ans.

Giacomo Agostini reste le roi et le pilote le plus titré de l'histoire du championnat. En effet, l'Italien a remporté 15 titres mondiaux et 122 victoires en Grands Prix dans les Championnats du Monde 350 et 500cc, ce qui ne pourra jamais être éclipsé.

Enfin, repensez à cette matinée sur l'île de Man, il y a 75 ans. Freddie Frith n'a peut-être jamais réalisé l'importance de cette victoire en 350cc, mais le Néo-Zélandais Sid Jensen, lui, en était certainement conscient. Il était déterminé à devenir le premier pilote à prendre la piste lors des essais d'une course du Championnat du Monde. Dans l'obscurité, cinq ou six heures avant le début de la première séance d'essais du matin à cinq heures, il s'est rendu sur la ligne de départ avec son AJS 350cc. Ses amis ont gardé sa machine toute la nuit pour qu'il puisse entrer dans l'histoire au moment où le soleil se leverait sur la baie de Douglas. Tragiquement, cette première course a également été marquée par le premier décès en Championnat du Monde après la chute de Ben Drinkwater au quatrième tour.

Ce matin, alors que nous célébrons ces 75 années de Championnat du Monde, nous nous souvenons et rendons hommage à ces coureurs qui ont perdu la vie en vivant et en poursuivant un rêve.