Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By Alma Pramac Racing

Miller : « Plus je pilote la moto, plus je la comprends »

L’Australien a toujours figuré parmi les cinq premiers durant les trois journées de Test Officiel organisées à Sepang.

Jack Miller (Alma Pramac Racing), qui s’était déjà fait remarquer en novembre dernier pour ses premiers tours de roue au guidon de la Desmosedici GP17, a confirmé cette tendance à Sepang, en décrochant le cinquième temps combiné derrière une autre Ducati, celle d’Andrea Dovizioso (Ducati Team).

Auteur d’un tour en 1'59.346 qui le positionnait à une demi-seconde de la référence absolue établie par Jorge Lorenzo (Ducati Team), l’Australien affirmait malgré tout avoir encore une marge de progression. « Les performances au cours de ces trois jours ont été très bonnes, affirme le représentant du team Alma Pramac Racing. Je me sens plutôt à l’aise comparé au chrono de la matinée, je pense que nous pouvons faire mieux. En pneus neufs, je progresse de plus en plus, en prenant certes quelques risques ici ou là, mais tout en gardant le contrôle. Ce fut une journée positive pour nous, la simulation de course que nous avons faite s’est bien passée. Je suis vraiment ravi de mon rythme. »

Pourtant, cette reprise ne fut pas de tout repos pour Jack Miller, compte tenu des conditions pour le moins éprouvantes sur le tracé malaisien. « Après deux mois loin d’un circuit, vos muscles vous font souffrir, confiait Miller. Et il y a quelques petites choses sur lesquelles nous avons besoin de travailler. D’une manière générale, le rythme était très élevé, mais également très régulier. La manière dont la Ducati se comporte avec le pneu soft est correcte, je n’ai pas l’impression d’avoir trop tapé dedans. Après avoir bouclé la moitié de ma simulation, j’ai pris conscience qu’il fallait que j’œuvre sur ce point, car j’étais bien trop agressif au début. Plus je pilote la moto, plus je la comprends et la ressens. »

Dans son processus d’apprentissage et de découverte de la Ducati, Miller ne cache pas avoir commencé à se pencher sur les données des deux pilotes officiels. « Je ne dirais pas que j’adapte mon style à la Ducati. Mais de nombreux pilotes rapides évoluent sur cette moto : Jorge, Dovi' et Danilo… qui ont également fait de bonnes choses à son guidon. Je les étudie, j’analyse ce qu’ils font de différent et j’essaie de mixer les deux styles. »

Jack Miller retrouvera sa Desmosedici le mois prochain à l’occasion du Test Officiel, qui se tiendra sur le circuit de Buriram en Thaïlande, nouvelle destination du calendrier MotoGP™ 2018. 

Support for this video player will be discontinued soon.

#SepangTest – Jour 3 : Les réactions des pilotes