Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

GP Motul du Japon : Niveau 7 atteint pour Márquez !

Marc Márquez remporte le Grand Prix Motul du Japon, course marquée par la chute de son adversaire Andrea Dovizioso à deux tours du but.

Marc Márquez (Repsol Honda Team) arrivait sur les terres de Honda avec une première balle de match. Ne pas concéder plus de deux points à Andrea Dovizioso (Ducati Team) et pas plus de 24 à Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) : telle était l’équation à résoudre pour le Champion du Monde pour empocher un septième titre mondial dès ce week-end. Mais Andrea Dovizioso entendait bien lui faire barrage et ce dernier avait annoncé la couleur en conférence de presse.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Le coup de théâtre qui offre le titre à Márquez

Au premier freinage, l’Italien conservait d’ailleurs les commandes devant un Jack Miller (Alma Pramac Racing), presque parti au contact avec Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) à l’extinction des feux. Marc Márquez se positionnait quant à lui en embuscade, suivi de près par Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol). Les deux représentants Honda n’allaient toutefois pas tarder à se défaire de Jack Miller, de telle sorte à ne pas laisser filer le leader.

Support for this video player will be discontinued soon.

Motegi : Le départ en Multi-OnBoard

Voyant le groupe de tête prendre très légèrement le large, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) passait aussitôt à l’action en débordant Jack Miller, qui finira par tomber quelques tours plus tard à hauteur du virage 9. Mais le représentant du team Movistar Yamaha peinera tout compte fait à effectuer la jonction. Pire encore : Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) et Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui étaient également venus à bout de Jack Miller, le repoussait au sixième rang.

Aux avant-postes, il faudra attendre le 14e passage pour assister au premier changement de leader avec cette manœuvre de Marc Márquez. L’Espagnol allait toutefois virer large à la sortie de la courbe 10, au point même de rouler dans l’herbe. Une erreur qui n’échappait pas à Andrea Dovizioso. Le transalpin récupérait immédiatement les commandes en ligne droite, le tout sous les yeux de Cal Crutchlow.

Mais ce début de combat profitait aussi aux Suzuki, qui étaient quasiment revenues au contact du trio de tête. Le Grand Prix d’Andrea Iannone allait néanmoins s’achever prématurément en raison d’une chute survenu dans le virage 10.

Cal Crutchlow se faisait ensuite progressivement décroché. On se dirigeait alors vers un nouveau duel Marc Márquez vs Andrea Dovizioso. À quatre boucles du drapeau à damier, Marc Márquez portait une attaque sur son adversaire et puis coup de théâtre !

Support for this video player will be discontinued soon.

VIDEO GRATUITE : Dovizioso chute et offre le titre à Márquez

Andrea Dovizioso, qui était dans son sillage, partait au tapis dans l’épingle 10. Les dés étaient jetés. Le représentant du team Repsol Honda pouvait filer tranquillement vers la victoire, la 69e de sa carrière. Un succès qui lui permet de compter 102 points d’avance, alors que 75 restent encore à attribuer. En d’autres termes, le Catalan ne peut désormais plus être rejoint. Grâce à cette septième couronne mondiale, Marc Márquez rentre un peu plus dans l’histoire puisqu’il se hisse au niveau de John Surtees et de Phil Read.

Cal Crutchlow et Álex Rins héritent ainsi des deuxième et troisième places à l’arrivée. Valentino Rossi échouait pour sa part au pied du podium, avec à ses trousses un étonnant Álvaro Bautista (Ángel Nieto Team), auteur d’une magnifique remontée en fin de course.

Support for this video player will be discontinued soon.

Motegi : La conférence de presse post-course

Johann Zarco devait pour sa part se contenter d’une septième position. Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) et Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), relativement discret durant cette épreuve, se classaient respectivement septième et huitième. Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) et Hafizh Syahrin (Monster Yamaha Tech3), premier rookie du jour, complétent le Top 10.

La première RC16, celle de Bradley Smith (Red Bull KTM Factory Racing), finissait 12e. Dans le clan Aprilia, Scott Redding (Aprilia Racing Team Gresini) ne faisait en revanche pas mieux que 19e, tandis que son coéquipier Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) était contraint à l’abandon. Le Belge Xavier Siméon (Reale Avintia Racing) terminait 16e de la course. Sylvain Guintoli (Team Suzuki Ecstar) fermait la marche.

Support for this video player will be discontinued soon.

Márquez : Retour sur une saison 2018 parfaite !

La prochaine épreuve se tiendra la semaine prochaine à Phillip Island.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le Grand Prix Motul du Japon et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass.

Support for this video player will be discontinued soon.

Motegi : Course MotoGP™

Recommandés