Achat de billets
Achat VidéoPass
News
21 jours ago
By motogp.com

Doohan: Márquez - Lorenzo ? « Ça sera du gagnant-gagnant ! »

Mick Doohan se confie, dans une première partie d’interview, sur la cohabitation Márquez – Lorenzo et sur bien d’autres sujets !

Il y a une semaine de ça, Mick Doohan se rendait à Cervera, pour rendre visite à Marc Márquez (Repsol Honda Team), sacré tout comme lui cinq fois Champion du Monde avec Honda en catégorie reine. Les deux hommes auront eu l’opportunité de converser et l’Australien nous aura également accordé une interview exclusive, dans laquelle il y aborde différents thèmes. En voici la première partie, consacrée à Marc Márquez et à son tout nouveau coéquipier Jorge Lorenzo (Repsol Honda Team).

Cette saison 2018 fut assez intense, les courses palpitantes… mais au final, le Champion du Monde reste le même !
« C’était effectivement une belle saison. Nous avons assisté à un tas de courses spectaculaires et tout particulièrement à Assen. En fait, il n’y avait jamais un pilote clairement favori en début de week-end. Au final, Marc aura à chaque fois fait la différence le dimanche. Dès le warm-up il était très fort, ce qui donnait déjà une certaine indication. Mais c’était vraiment intéressant à regarder, car vous ne saviez jamais qui allait gagner. Ce fut une des meilleures années, à ce que je m’en souvienne. »

Que penses-tu de la performance de Marc Márquez cette année ?
« En tant que pilote, vous chercher toujours à vous dépasser et puis vous ne pouvez pas vous ménager, dans le sens où vos concurrents ne vous font aucun cadeau. Mais Marc n’a pas l’air de quelqu’un qui se repose sur ses acquis. Son épaule ne lui a pas rendu la tâche facile sur les dernières courses ! De l’extérieur, ça ne se voyait pas forcément… Mais pour moi, ce qu’il a fait cette année, c’est juste digne d’un vrai Champion. Gagner son cinquième titre de la sorte montre à quel point il est fort mentalement. »

Qui de Marc ou la Honda fait la différence ?
« Vous savez, à mon époque, il y avait sept Honda sur la grille car tout le monde disait que c’était la moto à avoir, mais au final un seul pilote triomphait. Certes vous avez besoin d’une bonne machine pour pouvoir s’exprimer. Cependant je pense qu’un pilote comme Marc fait la différence d’une façon ou d’une autre… Même en officiant pour un autre constructeur, il serait encore capable de gagner ! »

Justement a-t-il besoin de changer de marque pour franchir un nouveau cap ?
« N’importe quoi, ses adversaires savent déjà à quel point il est fort sur la piste comme en dehors ! Sa position actuelle fait qu’il domine, mais à mon sens, peu de pilotes qui ont connu cette situation ont été capables de pleinement tirer profit de leur moto, alors que Marc a justement cette faculté. »

Marc et sa Honda forment donc la combinaison parfaite en quelque sorte ?
« Exactement ! Mais je pense qu’au guidon d’une autre moto tout aussi performante, il en ferait autant ! On l’a vu avec Valentino Rossi ou Eddie Lawson : Quand un pilote est fort, il est fort ! »

La concurrence était-elle moins rude à ton époque ou à celle de Valentino Rossi ?
« Vous ne pouvez pas aller à l’encontre de la perception qu’ont les gens. Mais honnêtement tenir ce genre de propos c’est un peu manquer de respect envers tous ceux qui courraient contre nous et parmi eux il y avait des Champions du Monde. Pour ma part, j’ai disputé des courses contre Wayne Rainey, Kevin Schwantz ou encore Eddie Lawson… De son côté, Valentino a prouvé qu’il pouvait se battre contre n’importe qui et il approche maintenant les 40 ans, ce qui est plutôt impressionnant. La seule chose qui a changé, c’est qu’avec l’électronique, les écarts tendent à se réduire tout particulièrement en qualifications et en début de course. En revanche, un ou deux pilotes se détachent souvent sur la fin. À mon sens, c’est juste que les motos sont un peu plus faciles à manier, du coup leurs concurrents parviennent à rester plus longtemps au contact. Mais il n’empêche que Marc ou Valentino - à la différence des autres - arrivent à piloter des motos, même lorsque ces dernières ne fonctionnent pas aussi bien. »

Es-tu surpris des performances de Valentino Rossi ?
« Je ne suis pas surpris par ses performances mais par sa longévité. Valentino est toujours animé par ce désir de gagner. Peu de sportifs évoluent à un tel niveau aussi longtemps. Il est incroyable et c’est un énorme atout pour notre sport. Il ajoute du piment aux courses. Il est toujours là, même en ayant raté ses qualifications, même si la moto n’est peut-être pas aussi performante pour le moment. Ça montre bien les qualités de ce pilote ! Je pense que la force d’un Rossi ou d’un Márquez, c’est leur mental et leur capacité à ne jamais lâcher prise au fil des tours. »

Que penses-tu du style souvent qualifié d’’agressif’ de Marc Márquez ?
« Je ne suis pas certain qu’il soit nécessaire de piloter de cette façon, mais en attendant ça a l’air d’être efficace puisqu’il est n°1. En course, il n’a pas l’air de trop taper dans ses pneus. Mais vous savez, il pilotait exactement de la même façon en Moto2™, c’est son style et les manières de piloter évoluent au fil des années ! À la fin des années 80, rare étaient les pilotes à aimer que la moto bouge de la sorte. »

Alberto Puig est persuadé que l’arrivée de Jorge Lorenzo chez Honda va tirer Marc Márquez vers le haut. Partages-tu ce point de vue ?
« Je pense qu’il ne peut que progresser, il a tout juste 25 ans. Regardez Valentino, à 40 ans, il continue d’apprendre, donc Marc a du chemin devant lui ! Avant il partageait son box avec Dani, désormais il va cohabiter avec Jorge… Il sait que ça sera un adversaire redoutable, mais je suis certain que ça le motivera. Et puis au fond, qu’importe le nom de ton coéquipier, le plus important est de performer jour après jour ! Quoiqu’il en soit, je crois que Honda a vraiment mis toutes les chances de son côté en associant deux pilotes aussi forts, au style radicalement différent. Nul doute, la RCV va devenir une moto encore plus compétitive ! »

Doohan : « Ton coéquipier est un pilote de plus à battre »

Verra-t-on un nouveau Marc Márquez ou un nouveau Jorge Lorenzo ?
« Je n’en sais rien, mais mentalement Jorge n’est pas dans une position évidente. D’un autre côté c’est bien, car il va devoir désormais battre Marc pour avoir le même poids. Ils ont dorénavant la même moto. Il n’y a plus d’excuses, maintenant place à la course ! Je pense que c’est une des raisons pour laquelle Jorge a voulu relever ce défi : pour se mettre à l’épreuve, pour savoir s’il était capable de rivaliser avec Marc sur la même moto. Mais le vainqueur dans tout ça, pour moi, c’est Honda ! »

Marc peut-il avoir plus de pression que Jorge, justement parce que ce dernier n’a rien à perdre ?
« Je pense que les deux auront une certaine pression. Pour ce qui est de Jorge, il n’a plus d’excuses, il a dorénavant le même matériel. Marc est toutefois dans le clan Honda depuis des années, il connaît parfaitement la façon de travailler. Ceci étant, Jorge est un pilote fort, rapide et intelligent. Autant dire qu’il devrait s’adapter relativement vite […] Si Marc s’incline, dans tous les cas ça sera une situation gagnant-gagnant, car ça va créer une sorte d’émulation. Mais pour moi, Jorge est dans une position où il doit travailler. Il court face à Marc depuis des années. Il sait à quel point il fort, donc quels efforts il devra produire pour pouvoir rivaliser avec lui sur la même moto. »

Doohan : « Lorenzo n'est pas un Champion par hasard »

Cette cohabitation permettra-t-elle de savoir qui des deux est le plus fort ?
« Avec un peu de chance, si aucun des deux ne se blesse… Mais effectivement il n’y aura plus d’excuses. Néanmoins, tout pourrait de nouveau changer l’année prochaine. À voir, quoi qu’il en soit, ça sera vraiment intéressant à suivre. »

En tant que pilote, se soucie-t-on des statistiques ? Qu’as-tu éprouvé lorsque Marc Márquez t’a égalé ?
« J’étais juste très content pour lui. Gagner des courses, ainsi que des Championnats, c’est ce qui m’a permis de rester motivé. Mais les statistiques, ce sont plus des choses que l’on prend en compte à mon âge, ce n’est pas ce qui motive en soi. »

Marc Márquez peut-il atteindre la barre des neuf titres ?
« S’il reste en bonne santé, remporter davantage de titres devrait être relativement simple pour lui. »

La deuxième partie de l’interview dédiée à Ducati, Andrea Dovizioso et Dani Pedrosa, sera à découvrir ici-même, ce mardi.

Pour accéder à tout le contenu vidéo publié jusqu'à présent sur motogp.com et pour être aux premières loges, en vue des Tests d'intersaison, abonnez-vous dès à présent au VidéoPass.

Márquez - Doohan : Quand deux légendes se rencontrent !

Recommandés