Achat de billets
Achat VidéoPass
News
7 jours ago
By motogp.com

Bilan de mi-saison : Miller, la référence côté satellite !

L’Australien n’aura peut-être pas décroché sa place au sein du team officiel, ses résultats demeurent tout à fait honorable !

Avant que la saison ne débute, Ducati avait fait miroiter à Jack Miller une possible place au sein du team officiel pour 2020. Finalement, le contrat de Danilo Petrucci aura été prolongé d’une saison supplémentaire, ce qui ne veut pas dire pour autant que Jack Miller aura déçu sur neuf premières épreuves, loin de là. Hormis ses chutes de Jerez et du Mugello, puis cette neuvième place d’Assen, l’Australien aura toujours figuré au sein du Top 6.

Support for this video player will be discontinued soon.

Miller : « Ça faisait longtemps que j'attendais ce podium »

Pourvu d’une Ducati GP19, le natif de Townsville a souvent rivalisé avec le binôme Dovizioso – Petrucci et le point culminant fut très probablement cette troisième place décrochée à Austin. Il s’agissait alors de son deuxième podium en MotoGP™, son tout premier en trois ans… et cette fois-ci sur le sec ! Mais ses prestations furent bien plus impressionnantes au Mugello et à Montmeló, deux tracés qui lui avaient posé tant de difficultés par le passé. En Italie, Jack Miller était à la lutte aux avant-postes lorsqu’il est tombé et deux semaines en Catalogne, il empochait une belle cinquième place.

Support for this video player will be discontinued soon.

Journée à oublier pour Miller...

Résultat, Jack Miller pointe pour le moment au septième rang avec 70 points ; sachant qu’à ce stade, il n’en comptait que 12, 42, 41 et 57 les saisons précédentes.

En termes de développement, Ducati a apporté tout un tas d’évolutions. Il y a bien sûr d’abord eu ce spoiler au Qatar qui a fait l’objet d’une vive controverse et qui sera finalement approuvé, car non considéré comme un élément aérodynamique. Sans oublier cet étrange dispositif utilisé au moment du départ, qui a d’ailleurs fait ses preuves.

Mais les récentes courses d’Assen et du Sachsenring ont aussi mis en évidence ces difficultés toujours rencontrées dans ces changements de direction – surtout à vive allure - alors qu’au même moment, Suzuki et Yamaha ont progressé sur ce point.

Malgré tout, cette GP19 reste incroyablement stable au freinage et puissante en sortie de virages lents. Mais là encore, les Honda ont progressé en vitesse de pointe, réduisant sensiblement l’écart. Jack Miller espère désormais que Ducati lui fournira d’autres nouveautés lors du prochain Test de Brno pour poursuivre, ce qui s’annonce comme sa meilleure saison en MotoGP™.

Envie de nous rejoindre pour vivre toutes les courses en Direct ou OnDemand, tout en profitant de contenus premiums comme les interviews, les sujets techniques et les courses historiques ? Sachez qu’une offre vous est proposée sur le VidéoPass pour cette deuxième partie de saison.

Support for this video player will be discontinued soon.

Spoiler Ducati : Vont-il suivre le mouvement ?