Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By motogp.com

Silverstone 2019 ou le quatrième final le plus serré !

13 millièmes auront fait toute la différence sur la ligne entre Marc Márquez et le vainqueur Álex Rins.

Il a exulté dans le parc fermé et sur le podium avec un « ¡ Vamos ! » résonnant autour du circuit de Silverstone. Mais cette victoire d’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui s’est presque jouée au photo-finish, fut loin d'être simple.

Support for this video player will be discontinued soon.

Tu veux battre Márquez ? Attaque-le dans le dernier virage !

Avant de boucler l’avant-dernier tour, Álex Rins tentait de passer - par l'extérieur - Marc Márquez (Repsol Honda Team) qu’il avait sagement suivi tout au long de la course. Ce dernier l’avait en revanche tassé sur l’extérieur. Mais le Catalan n’est pas du genre à renoncer. Parvenu à recoller à la Honda, le pilote Suzuki optait cette fois pour la trajectoire intérieure dans l’ultime virage. Profitant qui plus est d’un léger décrochage sur la roue arrière de son adversaire, Álex Rins passait ainsi la ligne d’arrivée avec une avance minimale, de 13 millièmes.

Si la manœuvre ressemble fort à celle de Andrea Dovizioso (Ducati Team) à Spielberg deux semaines plus tôt, l’écart fait davantage sensation. Le duo Rins/Márquez est en effet le quatrième final le plus serré de la catégorie reine.

13 millièmes, c’est autant que cet écart qui séparait Valentino Rossi de la Yamaha de Max Biaggi au GP d’Australie en 2001, mais 'loin' des autres références. En 1996, Alex Crivillé remportait par exemple la manche de Brno pour deux millièmes sur son coéquipier Mick Doohan (photo), une marge égalée par Toni Elias face à Valentino Rossi au GP du Portugal 2006.

Pour le record absolu, il est théoriquement impossible à battre, puisque de… zéro. En effet, Barry Sheene et Giacomo Agostini ont franchi la ligne en même temps lors de la course 500cc d’Assen en 1975. Seulement, le chronométrage manuel - limité au dixième de seconde - n’était pas assez précis pour départager les pilotes. Cette épreuve reste ainsi la seule de la discipline à créditer un temps identique aux deux premiers pilotes. Barry Sheene remportera cependant la victoire visuellement, puisque la photo-finish n’existait pas non plus à cette époque.

Depuis 1990, le chronométrage a été revu au numérique et précis d’un millième de seconde, afin de ne pas revivre de tels évènements.

Le MotoGP™ reprendra du service le 28 août pour les derniers essais sur la piste de Misano, qui servira de théâtre au Grand Prix Octo de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini, du 13 au 15 septembre prochains.

Retrouvez l’intégralité de la saison LIVE&OnDemand avec le VidéoPass MotoGP™, incluant tout le contenu motogp.com, dont des interviews exclusives.

Support for this video player will be discontinued soon.

Course MotoGP™ - Silverstone : Et le vainqueur est...

Recommandés