Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By motogp.com

Ducati peut-elle renverser la tendance à Brno ?

Jusqu’à présent, les Yamaha ont clairement régné, mais les Desmosedici ont un coup à jouer sur cette piste tchèque en l’absence de Márquez.

Marc Márquez (Repsol Honda Team) n’avait qu’une hâte le week-end dernier : retrouver sa RCV -malgré cette opération de l’humérus droit subie seulement quatre jours plus tôt - pour ne pas concéder trop de terrain à ses adversaires. Finalement, le Champion du Monde décidait de s’écouter et de ne pas prendre plus de risques. Un forfait qui profitait essentiellement aux pilotes Yamaha, puisque Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) et Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) signaient un nouveau doublé à Jerez.

En amont de ce Grand Prix de République tchèque, les deux hommes occupent ainsi les deux premières places au Championnat avec respectivement 24 et et 14 points d’avance sur Andrea Dovizioso (Ducati Team), leur plus proche poursuivant. La saison ne pouvait pas mieux débuter pour la marque aux diapasons, qui avait déjà connu de prometteurs Tests durant l’hiver… enfin sur le papier. Car Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) ont tour à tour été frappé par des problèmes de fiabilité en Andalousie. Ajoutons également que le constructeur japonais possède certes sept succès à Brno sous l’ère MotoGP™, mais que le dernier en date remonte tout de même à 2015, lorsque Jorge Lorenzo évoluait encore pour les bleus. Or c’est justement là que le Championnat du Monde s’apprête à faire escale. Si ‘El Diablo’, dont le style n’est d’ailleurs pas sans rappeler le Majorquin, semble avoir pris goût à la victoire, les écarts pourraient donc se resserrer malgré tout.


Jusqu’à présent, les statistiques penchaient plutôt en faveur de Honda. Le constructeur japonais s’est illustré à huit reprises en l’espace de 18 ans et Marc Márquez a remporté à lui seul trois éditions, dont la dernière en 2019. Ceci étant… leur fer de lance ne participera pas à cette épreuve et pour cause ! Il a dû repasser par le billard pour remédier à cette plaque endommagée par un trop plein de stress. Il sera remplacé par le pilote essayeur Stefan Bradl, l’information a été confirmée ce mardi. Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), qui avait décroché son tout premier succès sur cette piste tchèque en 2016, est pour sa part dans une situation un peu différente car le Britannique a jusqu’à présent été en mesure de courir et d’inscrire quelques points. En revanche, Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) est bien monté en puissance. Preuve en est : le Japonais, qui reconnaît s’être inspiré des réglages de Marc Márquez, a récemment signé une quatrième place en course, son meilleur résultat à ce jour en MotoGP™.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Márquez met tout le monde KO à Brno

Mais les Yamaha devraient surtout se méfier des Ducati et tout particulièrement d’Andrea Dovizioso. Oui, l’Italien se sera montré plus en retrait après ce podium acquis au GP d’Espagne. Il n’empêche que le natif de Forli a gagné en Moravie il y a deux ans et que d’un point de vue plus général, ce tracé a pour habitude de convenir à la Desmosedici. Une excellente nouvelle pour Jack Miller (Pramac Racing), qui entend bien faire oublier cette chute l’ayant fait repoussé au septième rang du classement général… et pour Francesco Bagnaia (Pramac Racing). Le transalpin ne pointe actuellement pas parmi les dix premiers, mais ses prestations sur le Circuit Ángel Nieto avaient été ô combien prometteuses. Le n°63 avait été jusqu’à se hisser en première ligne pour le second affrontement : du jamais vu pour lui jusque-là. Malheureusement, ‘GoFree’ voyait sa course ruinée à sept tours du but, avec cette trainée blanche qui s’échappait soudainement de sa GP20. Le représentant du team Pramac était alors solidement installé au deuxième rang. Francesco Bagnaia a d’autant plus à cœur de bien se faire vouloir qu’il rêve de récupérer le guidon d’Andrea Dovizioso si jamais ce dernier ne parvenait pas à trouver un terrain d’entente avec Ducati.


Par ailleurs, il faudra compter sur Franco Morbidelli, qui a soif de revanche après cet abandon lié à un problème mécanique et sur Valentino Rossi. ‘Il Dottore’ connaît bien le circuit de Brno pour y avoir triomphé à quatre reprises et ce dernier a véritablement été revigoré par ce podium empoché il y a deux semaines, son 199e en catégorie reine. Autrement dit, s’il venait à récidiver, le nonuple Champion du Monde franchirait un nouveau cap symbolique.

Un œil également sur les KTM. Leurs pilotes ont joué de malchance en course à l’exception de Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), qui reste sur deux Tops 7. Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) partaient en effet au tapis, alors qu’ils nous avaient offert de splendides qualifications.


Côté Suzuki, Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) devrait arriver plus en forme. Rappelons que le Catalan s’était fracturé la clavicule en marge du premier événement ; tandis que Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) espère poursuivre sur sa bonne forme, même si cette destination réveille en lui quelques douloureux souvenirs. Souvenez-vous cet accident dont il avait été victime en essais la saison passée, qui l’avait forcé à manquer Silverstone.

Pour sa part, Aprilia se cherche encore… Enfin, doucement mais sûrement, Álex Márquez (Repsol Honda Team) gagne en expérience. Pour l’heure, l’Espagnol a plutôt bien tiré son épingle du jeu, puisqu’il occupe la huitième position au mondial devant Johann Zarco (Hublot Reale Avintia Racing).

Soyez donc au rendez-vous ce dimanche à 14h pour le départ de cette troisième course MotoGP™ de l’année.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Support for this video player will be discontinued soon.

Course MotoGP™ - Brno : Et le vainqueur est...