Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By motogp.com

En route pour l’ultime trilogie !

Ce GP d’Europe marque le début d’une série de trois courses, qui décideront du Champion 2020 et à ce stade tout reste ouvert…

Le MotoGP™ entre officiellement dans sa dernière ligne droite avec le Grand Prix d’Europe et à trois manches de la fin, jamais l’issue de ce Championnat aura été aussi indécise. Preuve en est : 14 pilotes peuvent encore espérer être sacrés. Ceci étant, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) aborde tout de même ce rendez-vous avec un léger avantage grâce à la régularité dont il fait preuve jusqu’à présent - 14 longueurs pour être exact. Un écart qui aura même sensiblement grandi après ce sixième podium inscrit lors de la précédente manche. Mais une nouvelle mission l’attend désormais à Valence, tracé où Suzuki n’a figuré que deux fois parmi les trois premiers sous l’ère MotoGP™.

De son côté, Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) entend bien y rectifier le tir. ‘El Diablo’ a laissé échapper trop de points en Aragón. Un souci de pression l’empêchait tout d’abord de faire mieux que 18e et une semaine plus tard, le Niçois devait se contenter du huitième rang. Fort heureusement, ce circuit devrait lui être davantage favorable. La marque aux diapasons y a en effet triomphé à cinq reprises en 18 ans et sa dernière venue s’était soldée par une deuxième place.


Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), pointé à 19 longueurs, compte bien tirer profit de cet avantage lui aussi. Le Catalan, plus discret sur les deux dernières manches, ne s’en est d’ailleurs caché.

La bonne opération est toutefois à mettre au crédit de Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) qui gagne deux positions, avec cette récente victoire. Et pour l’Italien, pas question de s’arrêter en si bon chemin.

Une progression qui ne fait pas les affaires d’Andrea Dovizioso (Ducati Team), loin de là. Le n°4, auteur de deux week-ends en demi-teinte, est désormais cinquième, sous la menace directe d’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui n’a manqué qu’un seul Top 3 depuis Montmeló. Attention malgré tout au vainqueur de l’édition 2018. Il n’y aurait rien de surprenant à ce que le vice-Champion de ces trois dernières années réagisse, même si ses chances se sont quelque peu amenuisées pour le titre.


Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) en avait mis pour sa part plein la vue, tout comme Alex Márquez (Repsol Honda Team), avant de partir à la faute le dimanche venu. Ceci étant, les hommes du HRC ont une opportunité de se rattraper, car Honda reste encore le constructeurs avec les meilleures statistiques sur ce tracé, comme en attestent ces dix succès conquis à Cheste. En attendant le Japonais est dorénavant septième, juste devant Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), récompensé d’un podium sur piste mouillée à Valence. Il faudra donc se méfier du pilote ibérique. Jack Miller (Pramac Racing), malencontreusement emporté dans une chute à Alcañiz, et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) complètent le Top 10.

Johann Zarco (Esponsorama Racing), qui s’était montré brillant au MotorLand, aura quant à lui à cœur de confirmer sa bonne forme. Rappelons que Valence lui a souvent réussi par le passé. Le Français s’y était notamment classé deuxième en 2017.

Soyez donc des nôtres dès ce vendredi à 10h55 pour la première séance.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Course MotoGP™ - Valence : Et le vainqueur est...

Recommandés