Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 heures ago
By motogp.com

Roberts et Beaubier pour faire résonner le ‘Born in the USA’

Les États-Unis auront deux représentants en mondial cette année : des pilotes qui affichent de grandes ambitions !

Tout enfant qui rêve de devenir pilote, aspire un jour à représenter son pays au plus haut niveau. C’est justement la mission que se sont fixés cette année Joe Roberts (Italtrans Racing Team) et Cameron Beaubier (American Racing).

Joe Roberts, qui embarque pour une quatrième année en Championnat du Monde, sort à vrai dire d’une belle saison, comme en attestent ces trois poles, ce podium et cette sixième place décrochée au classement général. Le n°16 avait même joué les vedettes hollywoodienne dans le cadre de cette série Behind the Stars and Stripes, qui mettait à l’honneur sa campagne 2020.

Justement cette dernière commençait sur ce meilleur temps en qualifications à Losail, qu’il transformait en une quatrième position le jour de la course : de quoi mettre en confiance. « Quand j’ai débuté la compétition, je voulais ramener l’Amérique au sommet, » déclarait le Californien, plus motivé et déterminé que jamais dans son documentaire.

Mais après cette date, le monde a marqué un temps d’arrêt en raison de cette pandémie qui aujourd’hui encore continue de sévir. Pendant trois longs mois, les pilotes ont dû s’entraîner chez eux, en attendant de pouvoir reprendre leurs activités en toute sécurité.

En juillet, le moment était enfin venu de retourner en piste. Direction ? L’Andalousie ! Malheureusement, le natif de Malibu les terminait ces deux rendez-vous en dehors des points. Toutefois il allait amplement se rattraper deux semaines plus tard à Brno, avec une pole et un premier podium en mondial, qui lui permettait de s’emparer des commandes au Championnat.

Même s’il n’était pas en mesure de les conserver, ses résultats attiraient malgré tout l’attention des médias… et pas seulement ! Certaines rumeurs l’envoyaient déjà chez l’Aprilia Racing Team Gresini, en remplacement d’Andrea Iannone : une opportunité, qu’il confirmait par la suite et dont il se disait très honoré, mais il n’était pas question pour lui de grimper dans la cour des grands, sans avoir empoché la couronne en catégorie intermédiaire.

Cette saison 2021, Joe Roberts la disputera donc sous les couleurs de l’Italtrans Racing Team, tout fraîchement sacré avec Enea Bastianini (Avinitia Esponsorama). Ce qui a convaincu l’équipe de le signer ? Sa grande maturité et son talent, démontré en de multiples occasions, comme au Mans, lorsque crédité de la pole, un problème technique l’oblige à partir du fond de grille et qu’il conclut l’épreuve au huitième rang dans des conditions pourtant plus que précaires.

Ceci étant, Joe Roberts ne sera plus l’unique représentant américain en mondial et pour cause ! Son ancienne structure, emmenée par Eitan Butbul et John Hopkins, entendait bien promouvoir un autre de ses talents en la personne de Cameron Beaubier.

Épisode 1 - Rainey : « Beaubier vient pour le titre ! »

Venu lui aussi de Californie avec ses cinq titres nationaux, lequel est destiné à faire sensation en Moto2™ ! Surtout que le pilote de Roseville connaît déjà quelques circuits européens pour y avoir couru en 2007, du temps de la Red Bull Rookies Cup. La nouvelle recrue du team American Racing a également été coéquipier de Marc Márquez sur une saison de 125cc.

Après une courte parenthèse en mondial, Cameron Beaubier revenait au pays plus mature et les victoires s’enchaîneront. 2021 marque à présent le début d’un nouveau chapitre pour lui. Cependant, il pourra compter sur l’expérience de son compatriote John Hopkins, qui saura l’épauler pour lui permettre d’atteindre cet objectif commun : redonner aux États-Unis leurs lettres de noblesse.

Quelle vision J. Roberts a-t-il de ses prédécesseurs ?

Sur le plus long terme, il s’agit de succéder à des noms comme Wayne Rainey, Kevin Schwantz ou encore Nicky Hayden, ultime Américain à avoir brillé. Sans oublier Eddie Lawson, premier pilote à avoir été sacré pour le compte de deux constructeurs différents et reste l’Américain le plus récompensé en catégorie reine. Mais aussi Kenny Roberts Sr, premier américain à être devenu Champion du Monde pour son ascension en 500cc et Freddie Spencer, le seul à avoir été capable de signer un doublé 500cc / 250cc la même année.

Épisode 2 : Ce que pense Rainey de Joe Roberts

Autant dire que le défi est de taille, pour l’un comme pour l’autre. Que leur réservera 2021 ? Joe Roberts pourra-t-il cette fois transformer l’essai au Qatar ? Cameron Beaubier y trouvera-t-il ses marques rapidement ? Pour le savoir, soyez des nôtres le 28 mars, pour la première manche du calendrier.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.