Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By motogp.com

GP du Qatar vs de Doha : Qui perd, qui gagne après les FP2 ?

motogp.com s’est prêté à un petit comparatif.

Moins d’une semaine après que le coup d’envoi de la saison 2021 ait été donné, les pilotes du MotoGP™ sont de retour à Losail, pour y disputer cette fois le Grand Prix de Doha. Alors si on devait comparer les journées du vendredi, quels changements noterait-on ? motogp.com a décidé de se pencher sur le sujet.

GRATUIT - Doha : Les cinq dernières minutes de la FP2

On constate tout d’abord que Ducati conserve son rang, avec de nouveau ce binôme Jack Miller (Ducati Lenovo Team) / Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) installé aux avant-postes. Johann Zarco gagne même une position, pour offrir à la marque italienne un triplé. Mais ce qu’on retiendra surtout de cette journée, c’est cette percée de Jorge Martín (Pramac Racing). Et pour cause le rookie remonte du 13e au cinquième rang… bref tous les feux sont au vert pour la marque de Bologne.


Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), déjà dans le coup sept jours plus tôt, confirme lui aussi sa bonne forme, comme en atteste ce sixième chrono obtenu à l’issue des FP2.

Yamaha reste également en embuscade. Ceci étant un pilote semble mieux résister, ou du moins sur un tour à en croire ses propos : Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP). La preuve : ‘El Diablo’ parvenait à s’intercaler entre les Desmosedici ! Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) se montrait quant à lui légèrement plus en retrait, puisqu’il reculait en neuvième position. Pas de quoi inquiéter toutefois le vainqueur du précédent Grand Prix.

Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), qui aura connu des débuts bien compliqués avec ces quelques soucis mécaniques, se maintenait d’autre part dans le Top 10. Tout l’inverse de Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), ‘seulement’ 14e, qui se retrouve par conséquent menacé de Q1.

Chez Suzuki, on faisait preuve d’un peu plus de discrétion. Néanmoins ça passe encore pour Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui chute à la huitième place. En revanche, le Champion du Monde serait là encore obligé de passer par les repêchages et pour cause ! À ce stade, il n’est que 13e : une contre-performance en réalité issue d’une erreur de stratégie. Le Majorquin n’aura en effet eu le temps de ne signer qu’un tour, qui ne s’avérait pas suffisant…

Dans le clan Honda, c’est Stefan Bradl (Repsol Honda Team) qui accède pour le coup au Top 10 et non pas Pol Espargaró (Repsol Honda Team) ; le Catalan n’ayant pas fait mieux que 17e. Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) et Alex Márquez (LCR Honda Castrol) s’étant quant à eux faits piéger.

Côté KTM enfin, on observait un petit mieux, avec Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), désormais 11e au lieu de 18e. Malheureusement 30 millièmes auront manqué au Portugais, premier représentant de la firme autrichienne, pour se hisser parmi les dix premiers.

Tel est en tout cas la hiérarchie après deux séances, mais rien ne dit qu’elle n’évoluera pas au cours du week-end.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés