Achat de billets
Achat VidéoPass
News
18 jours ago
By motogp.com

Test de Jerez – Jour 2 : Bagnaia se hisse en tête à 14h

L’Italien est parvenu à déloger Takaaki Nakagami des commandes.

Une deuxième et dernière journée de Test débutait ce vendredi matin à Jerez. Si pour des rookies comme Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing), Raúl Fernández (Tech3 KTM Factory Racing), Marco Bezzecchi (VR46 Racing Team), Fabio Di Giannantonio (Team Gresini Racing Moto2) ou Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP), il s’agissait surtout de poursuivre leur apprentissage à bord de leur MotoGP™, la priorité des marques était surtout de valider les pièces qui constitueront les prochains prototypes.

Test de Jerez : Une deuxième journée débute...

Le programme du jour pour chaque marque

Chez Suzuki, on se sera concentré principalement sur l’aérodynamisme, tout en continuant d’étudier en parallèle le nouveau moteur et ce fameux bras oscillant, dont on avait déjà parlé jeudi.

KTM avait pour sa part dégainé un carénage sensiblement distinct à celui de la veille. Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Dani Pedrosa ont tâché d’en faire bon usage. Les pilotes essayeurs travailleraient aussi sur le châssis.

Côté Yamaha, on savait qu’ils en avaient justement un nouveau et Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) aura eu l’opportunité de rouler avec. On pouvait par ailleurs observer des évolutions à l’avant de cette M1 confiée à Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP) ; tandis qu’Andrea Dovizioso (WithU Yamaha RNF MotoGP) semblait consulté de toutes parts par Yamaha.

La RS-GP arborait quant à elle un châssis légèrement revu et celle de Lorenzo Savadori un troisième package aérodynanique ; Aleix Espargaró (Aprilia Racing) et Maverick Viñales (Aprilia Racing) étant restés avec les ailettes plus petites. Les comparaisons d’échappement continuaient également.

Dans le clan Ducati, on poursuivait le programme fixé. Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) s’attardait ainsi davantage sur le nouvel aéro. Même chose pour Jack Miller (Ducati Lenovo Team), qui aura fait en outre quelques runs avec ce gros échappement. Les autres éléments étaient gardés bien secrets.

Après une entrée en scène sur la RCV actuelle, Pol Espargaró (Repsol Honda Team) aura enfin pu tester le modèle 2022, accompagné de différents carénages. Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) en bénéficiait aussi, mais pourvu d’un châssis redessiné.

La feuille des temps

En termes de chronos, Francesco Bagnaia prend l’avantage avec un tour en 1’36.872. L’Italien collait au passage près de huit dixièmes à Takaaki Nakagami ; le Japonais, qui avait brillé ce jeudi, n’ayant pas amélioré à ce stade. Fabio Quartararo occupe pour le moment la troisième place du jour, devant Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Pol Espargaró. Le n°44 est à vrai dire pris en sandwich entre les deux GSX-RR, puisque qui retrouve-t-on derrière ? Un certain Alex Rins (Team Suzuki Ecstar). Enea Bastianini (Team Gresini Racing MotoGP) figure actuellement au septième rang. Luca Marini (VR46 Racing Team), qui a visiblement adopté cette GP21 et les RC16 du binôme Brad Binder – Miguel Oliveira, complètent le Top 10.

Cette matinée aura d’autre part été marquée par quelques chutes, parmi lesquelles celle d’Alex Rins et de Darryn Binder.

 

Le Top 10 du vendredi à 14h :
1. Francesco Bagnaia - (Ducati Lenovo Team) - 1:36.872
2. Takaaki Nakagami - (LCR Honda Idemitsu) - +0.800
3. Fabio Quartararo - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.889
4. Joan Mir - (Team Suzuki Ecstar) - +1.035
5. Pol Espargaró - (Repsol Honda Team) - +1.083
6. Alex Rins - (Team Suzuki Ecstar) - +1.122
7. Enea Bastianini - (Team Gresini Racing MotoGP) - +1.139
8. Luca Marini - (VR46 Racing Team) - +1.153
9. Brad Binder - (Red Bull KTM Factory Racing) - +1.196
10. Miguel Oliveira - (Red Bull KTM Factory Racing) - +1.213

Cliquez ICI pour consulter les résultats complets.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.