« Il peut être un très bon pilote pour le projet »

Voici les principales déclarations entendues en Allemagne ce week-end

Ce fut un nouveau week-end riche en histoires sur et en dehors de la piste lors du Grand Prix Liqui Moly Motorrad d'Allemagne. Sans plus attendre, plongeons-nous dans certaines d'entre elles alors qu'on entame la pause estivale 2024.

Fabio Quartararo : « Il peut être un très bon pilote pour le projet »

Avec la confirmation du passage de Prima Pramac Racing chez Yamaha en 2025, l'attention se porte désormais sur les deux pilotes qui formeront la line-up du team indépendant de l'usine d'Iwata. Parmi les potentiels candidats, le nom de Miguel Oliveira (Trackhouse Racing MotoGP™) revient régulièrement. Au Sachsenring, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) a été interrogé sur le potentiel du Portugais.

« Oui, c'est l'un de mes meilleurs amis en MotoGP™. Il fait du très bon travail, en particulier aujourd'hui, et je pense que c'est un pilote très expérimenté. Il a déjà gagné pas mal de courses, donc il peut être un très bon pilote pour le projet ».

Jorge Martin : « Il y a quelque chose qui me fait chuter »

Parti à la faute dans l'avant-dernier tour alors qu'il menait avec un peu moins d'une seconde d'avance, Jorge Martin (Prima Pramac Racing) a cédé la tête du championnat à Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) en Allemagne. Voici ce que le « Martinator » a déclaré à propos de son erreur au virage 1.

« J'estime que c'est un jour très important dans ma carrière parce qu'il est temps d'en tirer des leçons. Je pense que l'accident de Jerez, celui du Mugello et ici sont exactement les mêmes, donc il y a quelque chose. Je ne sais pas si c'est mon style de pilotage, je ne sais pas si c'est dans ma tête. Je ne sais pas ce que c'est, mais il y quelque chose qui me fait chuter. Je dois donc prendre mon temps pour analyser, apprendre et me relever ».

Marc Márquez : « Aujourd'hui, je peux rouler en mode Márquez »

Une chute violente au virage 11 a failli mettre fin prématurément au week-end de Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP™) sur son Sachsenring adoré. Samedi a été une journée difficile mais le n°93 s'est senti beaucoup mieux physiquement le dimanche, où il est remonté jusqu'à une impressionnante deuxième place.

« Une course incroyable. Je ne m'attendais pas à finir sur le podium, mais la première chose, et la plus importante, c'est qu'aujourd'hui je me suis levé et que je me sens mieux dans mon corps. Je suis arrivé au box et j'ai dit à l'équipe : "Aujourd'hui, je me sens mieux. Aujourd'hui, je peux rouler de manière agressive. Je peux rouler en mode Márquez". Hier, j'étais très tendre ».

Marc Márquez : « C'est un jour que je n'oublierai jamais »

Pour la première fois depuis Nobuatsu et Takuma Aoki à Imola en 1997, deux frères ont partagé le podium en catégorie reine avec la troisième place d'Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP™) derrière Marc.

« J'ai l'impression d'avoir gagné la course, c'est un vrai sentiment. Je suis super content et on va beaucoup de profiter de ce podium ensemble avec mon frère. C'est un jour que je n'oublierai jamais car il sera difficile de reproduire cette performance à l'avenir.

Je sais que c'était une très bonne journée pour mon père, ma mère, et pour toute la famille Márquez Alenta. J'espère qu'ils en profiteront parce que c'est peut-être la dernière fois qu'on partage un podium. On ne sait jamais, mais on va en profiter comme si c'était la dernière fois ».

Pedro Acosta : « Pas assez heureux »

Après la course de dimanche, on a demandé au rookie Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3) s'il était satisfait de ses résultats dans cette première moitié de sa campagne MotoGP™.

« Pas assez heureux... On sait tout ce qu'on peut accomplir, et en voyant que je pouvais peut-être tout améliorer, ou d'une autre manière, tout empirer, on doit penser que c'était une première partie de saison moyenne, parce que tout peut être meilleur. Je sais que j'ai parfois l'air arrogant, mais c'est ce que je pense ».

« En fin de compte, si on commence à améliorer beaucoup de choses et si je ne chute pas à Barcelone et à Assen, c'est sûr que ça pourrait être beaucoup mieux. Toutefois, on doit commettre cette erreur et en tirer les leçons qui s'imposent ».

Trois week-ends de repos nous attendent maintenant ! Notre prochain rendez-vous aura lieu à Silverstone au début du mois d'août !

PLEIN GAZ À MOITIÉ PRIX

Profitez de la seconde partie de la saison 2024 avec 50% de réduction sur le VidéoPass MotoGP™

Je m'abonne !