Achat de billets
Achat VidéoPass
News
2 jours ago
By motogp.com

Hiérarchie bouleversée avant le GP d’Émilie-Romagne

Andrea Dovizioso y arrive en nouveau leader, mais Fabio Quartararo entend bien prendre sa revanche.

Ce Grand Prix Lenovo de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini nous aura réservé un véritable revirement de situation au Championnat, alors que tout laissait présager un carton plein de Yamaha à l’issue des qualifications. Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), arrivé avec trois longueurs d’avance au général, y partait en effet à la faute après seulement huit tours. Une erreur, dont il prenait l’entière responsabilité, qui profitait à son adversaire direct Andrea Dovizioso (Ducati Team), même si le natif de Forli terminait en réalité à une discrète septième place.

Contre toute attente, l’Italien mène ainsi au classement en amont de ce second rendez-vous sur le circuit de Misano. Toutefois la partie est loin d’être gagnée pour autant et il le sait très bien ! Déjà, il va falloir résoudre cet éternel problème de feeling avec le pneu arrière, sinon quoi cette marge de six points risquerait bien de partir en fumée. Et fort à parier que Fabio Quartararo ne commettra pas la même ‘bourde’ une deuxième fois.


Jack Miller (Pramac Racing) aura pour sa part réussi à se maintenir en troisième position, bien que sa deuxième partie de course se sera avérée bien plus compliquée. L’Australien voit néanmoins revenir à ses trousses un Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), pointé hier encore au huitième rang. Particulièrement redoutable depuis trois épreuves, le Majorquin n’a à vrai dire jamais fait moins bien que quatrième.

Derrière, Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) sont désormais à égalité. Ceci étant, les représentants du team Monster Energy Yamaha MotoGP auront connu des fortunes assez diverses pour cette première venue en Adriatique : l’un s’étant montré à la peine malgré sa pole position, tandis que le second manquait de grimper sur le podium aux côtés de ses deux poulains. Qu’importe, Il Dottore retentera sa chance dès ce week-end ; ce 200e Top 3 en catégorie reine figurant toujours en ligne de mire.


Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) effectue quant à lui un bond dans la hiérarchie, avec cette victoire inscrite il y a tout juste quelques jours sur ses terres… Jamais le transalpin n’avait eu un tel honneur en MotoGP™. Le voici d’ailleurs presque à hauteur des deux autres M1 !


Chez KTM, on attendait en revanche beaucoup plus de ce week-end, compte tenu des essais précédemment réalisés sur cette piste. Malheureusement, aucun de ses RC16 ne parvenait à se hisser parmi les neuf premiers. Ces derniers auront donc à cœur de rectifier le tir. En attendant, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3), vainqueurs en République tchèque et en Autriche, sont respectivement huitième et dixième du Championnat ; Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) se retrouvant intercalé entre eux.

Le Japonais, qui accuse au passage ‘seulement’ 23 unités de retard sur le leader, espère lui aussi se rattraper. Mais gare au trio Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) – Francesco Bagnaia (Pramac Racing) – Johann Zarco (Esponsorama Racing), qui figurent en embuscade. Le Catalan s’est classé cinquième de l’ultime manche. Le n°63 finissait de son côté deuxième : une grande première pour le pilote Pramac, toujours en compétition avec notre Français pour le guidon d’Andrea Dovizioso au sein du team officiel. Et dire qu’il n’est pas encore totalement remis de sa fracture au tibia droit.

Aprilia aura enfin à cœur de réagir, bref ce second affrontement à Misano s’annonce passionnant ! Rendez-vous ce vendredi dès 9h55 pour la première séance.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

MotoGP™ : Qui a donc triomphé au GP de Saint-Marin ?

Recommandés