Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

Les menaces pour le Grand Prix d’Aragón

Si Fabio Quartararo est confortablement installé aux commandes, d’autres entendent bien lui voler la vedette lors de ce rendez-vous.

La caravane du MotoGP™ prend la direction du MotorLand pour la 13e épreuve de l’année et à ce stade, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) possède toujours un boulevard d’avance en tête du Championnat ; son avantage ayant même grandi de 18 points après ce cinquième triomphe obtenu à Silverstone, dans la mesure où Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) ne faisaient pas mieux que neuvième et 14e. Résultat, 65 et 70 unités le séparent désormais de ses deux principaux adversaires, au milieu desquels Johann Zarco (Pramac Racing) est venu s’intercaler.

Ce rendez-vous d’Aragon, le Français devrait donc l’aborder plus sereinement, même si cette piste ne lui avait pas forcément réussi la saison passée. Souvenez-vous, des soucis de pneus l’avait fait dégringoler dans la hiérarchie sur une des deux courses.

Aragón un des circuits de prédilection de Márquez

À vrai dire, ce tracé est plutôt réputé favorable aux Honda : le constructeur japonais s’est illustré sept fois en 12 éditions. Cinq de ces succès sont d’ailleurs à mettre au compte d’un certain Marc Márquez (Repsol Honda Team), que l’on sait toujours particulièrement à l’aise sur les circuits antihoraires : il nous l’a encore démontré au Sachsenring, son seul succès de l’année. Les promoteurs auront carrément été jusqu’à rebaptiser le virage 10 en son nom. Justement l’octuple Champion du Monde aura à cœur de faire oublier cette malencontreuse chute survenue dans le premier tour du GP de Grande-Bretagne, alors qu’il s’était montré beaucoup plus incisif depuis deux week-ends.

Une occasion dont entend bien profiter également Pol Espargaró (Repsol Honda Team). Le natif de Granollers, récompensé d’une mémorable pole dans le Northamptonshire, vient en effet de goûter à son premier podium au guidon de la RC213V, qui l’a véritablement reboosté.

Aprilia se sent pousser des ailes

Autre pilote qui aura les regards braqués sur lui : Maverick Viñales (Aprilia Racing Team Gresini). Pourquoi ? Parce que le Catalan, toujours septième au classement général derrière Jack Miller (Ducati Lenovo Team) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), n’aura finalement pas eu besoin d’attendre 2022 pour disputer sa première épreuve sous les couleurs d’Aprilia. Le n°12 n’a pourtant disputé que deux jours de test avec la RS-GP…

VIDÉO - UNSEEN : LA DÉLIVRANCE POUR APRILIA !

Son coéquipier Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), actuellement crédité du neuvième rang dans le sillage de Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), qui reste sur une série de trois manches compliquées, sort quant à lui d’un podium : du jamais vu pour la marque de Noale en catégorie reine sur ces 21 dernières années. Reste dorénavant à confirmer en Aragón, sur un circuit où il a souvent performé par le passé !

Rins n’a plus rien à perdre

Enfin dernier concurrent à surveiller : Alex Rins (Team Suzuki Ecstar). Alors certes, le représentant du team Suzuki Ecstar n’a plus rien à espérer, puisqu’il occupe la 11e position, à quelques longueurs de Jorge Martín (Pramac Racing), la malheureuse victime collatérale de Marc Márquez en Angleterre. En revanche, ce dernier pourrait tout à fait prétendre à la victoire à Alcañiz, sachant que c’est un peu comme sa deuxième maison. En 2020, il y avait gagné et avait terminé deuxième une semaine plus tard.

Tant de noms dont Fabio Quartararo devra se méfier. La première séance d’essais libres MotoGP™ se tiendra ce vendredi à 9h55.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

MotoGP™ : Qui a donc triomphé au GP d'Aragón ?