Achat de billets
Achat VidéoPass
News
19 heures ago
By motogp.com

Tous les enjeux de ce premier Test à Valence !

La saison 2020 débute dès ce mardi sur le tracé Ricardo Tormo…

La saison 2019 vient de se clôturer à Valence, mais une autre s’apprête déjà à commencer, puisque ce même tracé accueillera le premier Test Officiel dès mardi. Deux journées de roulage visant à préparer 2020, de toute importance pour Honda.

Nouvelle saison en vue...

La marque japonaise, qui conserve sa triple couronne pour la troisième année consécutive, en veut à vrai dire toujours plus. Pourtant, la RCV a déjà considérablement gagné à l’accélération ; un atout dont Marc Márquez aura parfaitement su tirer profit comme en témoignent ces 12 victoires et sept autres podiums inscrits. Des résultats qui lui auront permis d’être sacré avant même de se rendre au Japon. On sait par ailleurs que la firme a beaucoup travaillé sur le châssis au fil des mois… Poursuivront-ils leurs efforts dans ce domaine ou privilégieront-ils un autre axe de travail ?

Qui pour épauler Márquez chez Repsol ? L'avis de Lorenzo

Et puis durant ce Test, Repsol Honda accueillera surtout sa nouvelle recrue Álex Márquez, qui reprendra donc cette place laissée vacante par le départ de Jorge Lorenzo.

De son côté, Ducati aura un défi de taille à relever avec quatre Desmosedici GP20 sur la grille au lieu de trois, mais pas seulement… Certes Andrea Dovizioso aura enregistré deux succès et sept autres Tops 3, certes pour la troisième année d'affilée l’Italien aura terminé vice-Champion, mais à ses yeux l’écart est beaucoup trop conséquent vis-à-vis de Marc Márquez. Et un élément que la firme de Bologne doit absolument améliorer, c’est cette fameuse vitesse de passage en courbe qui leur fait depuis longtemps défaut. Danilo Petrucci (Ducati Team) se doit quant à lui de réagir, malgré sa sixième place finale, car Jack Miller (Pramac Racing) lui a souvent fait de l’ombre cette saison.

Chez Yamaha, ce n’est un secret pour personne, la vitesse de pointe est clairement un point faible, bien plus encore que ces problèmes de grip à l’arrière qui semblent s'être quelque peu atténués. Il n’y a qu’à voir le nombre de fois où la M1 se faisait littéralement croquer en ligne droite. La marque aux diapasons aura tout de même réalisé une jolie avancée après cette crise traversée un an plus tôt.

Viñales, bien déterminé à poursuivre sur sa lancée en 2020

Ces deux succès de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) à Assen et à Sepang, combinée à cette spectaculaire fin de saison, en sont la preuve. Par ailleurs, les pilotes du team Petronas Yamaha SRT ont montré qu’on pouvait compter sur eux. Les résultats de Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) furent en effet loin d’être ridicules… Et que dire de ceux de Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) ?! Le Niçois en aura véritablement mis plein la vue pour ses débuts en MotoGP™ avec sept podiums et six poles. Justement le Français disposera d’une Yamaha d’usine en 2020 !

Faites connaissance avec le futur chef mécanicien de Rossi !

Finalement, Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) est le seul qui se sera montré un peu en retrait. Mais pour sa 25e saison en mondial, ‘The Doctor’ part en quête de renouveau. Ce n’est d’ailleurs plus Silvano Galbusera qui l’accompagnera désormais comme chef mécanicien, mais David Muñoz. Lequel avait notamment officié auprès de Francesco Bagnaia (Pramac Racing), lorsqu’il fut sacré en Moto2™ et leur collaboration débutera dès ce mardi !!

Pour Suzuki, cette saison 2019 aura été plus que prometteuse, d’une part parce que la marque a renoué avec cette victoire et même à deux reprises. Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui s’était payé le luxe de battre Marc Márquez sur la ligne à Silverstone, aura également été en bagarre pour la troisième place finale jusqu’à Valence. Dommage finalement que ces trois abandons d’Assen, du Sachsenring et de Misano aient entaché ses prestations. De son côté, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) a progressivement pris ses marques. On remarquera au passage que, depuis son retour de blessure, le Majorquin a figuré six fois parmi les dix premiers et qu’il devance plus régulièrement son coéquipier. Suzuki espère à présent faire cet ultime step pour se battre aux avant-postes à tous les Grands Prix… Et ça passe par une amélioration du package dans son ensemble, notamment en termes d’accélération.

Chez Aprilia, on nous a promis quelque chose de ‘très différent pour 2020’. Seule question : verra-t-on cette nouvelle RS-GP dès Valence ? Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) et Andrea Iannone (Aprilia Racing Team Gresini), qui auront enregistré à eux deux huit Tops 10 l’espèrent. Il faut dire que cette saison 2019 leur aura donné du fil à retordre. Massimo Rivola – PDG d’Aprilia Racing avait été jusqu’à présenter ses excuses pour ce raté de Motegi, lorsqu’Andrea Iannone avait été contraint à l’abandon et qu’Aleix Espargaró avait dû se contenter d’un petit point. À noter que Bradley Smith (Aprilia Racing Team Gresini) sera présent en soutien.

Enfin, dans le clan KTM on continue de travailler sur tous les fronts pour améliorer cette RC16. Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) se sera hissé à huit reprises dans le Top 10, avec en point d’orgue cette sixième place signée au Mans ; le meilleur résultat d’une KTM sur le sec. Mais 2019 n’aura pas été de tout repos pour eux aussi. Il y a d’abord eu ce départ de Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing). La marque autrichienne décidait en définitive de l’écarter dès Aragón malgré sa volonté de telle sorte à se concentrer sur le développement du prototype 2020. Puis il y aura eu cette fracture du poignet gauche dont fut victime Pol Espargaró. ‘Par chance’, le pilote ibérique ne manquera qu’Aragón. Pendant ce temps-là, Mika Kallio et Dani Pedrosa planchaient déjà sur le futur modèle. Les deux hommes seront d’ailleurs présents lors du Test. Mais Tech3 s’est aussi joint au projet, avec notamment Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3), malheureusement diminué depuis cette chute de Silverstone. Opéré, le Portugais ne devrait revenir qu’au Test de Sepang. Et l’an prochain, ce dernier aura un autre jeune à ses côtés : un certain Iker Lecuona (Red Bull KTM Tech3), qui assurait justement son remplacement à Valence. Pour sa part, Brad Binder (Red Bull KTM Ajo) - le vice-Champion du Moto2™, grimpera directement dans le team d’usine avec le n°33, puisque le n°41 est déjà attribué à Aleix Espargaró.

Soyez donc au rendez-vous ce mardi et ce mercredi pour le premier Test Officiel, qui de tiendra à Valence de 10h à 17h. Live-Timing et retransmission en Direct vous seront proposés, en plus d’articles et d’interviews en provenance du circuit.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Tout sur la couverture du Test de Valence