Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

GP du Portugal : Márquez retrouve une meute affamée !

Une hiérarchie actuellement dominée par nos deux Français Johann Zarco et Fabio Quartararo.

La nouvelle a secoué la toile ce week-end : après neuf mois loin des circuits, Marc Márquez (Repsol Honda Team) s’apprête à faire son grand retour en Algarve. Une annonce qu’on pressentait en réalité depuis déjà quelques semaines, en le voyant intensifier ses entraînements au guidon de cette RC213V-S, même si les médecins lui avaient finalement conseillé de faire l’impasse sur les deux premières manches du calendrier.

'Vous courez pour tout un pays !'

L’octuple Champion du Monde retrouve ainsi ses petits camarades, bien déterminé à rétablir l’ordre… Enfin si condition physique lui permet bien sûr, car piloter une RC213V sur cette piste ô combien physique est encore une toute autre histoire ! Mais une chose est sûre d’après le Docteur Costa, Francesco Guidotti ou encore Stefan Bradl, le fer de lance Honda n’a pas l’intention d’y être réduit au rôle de simple figurant.

Le clan Honda attend par ailleurs son octuple Champion du Monde avec la plus grande impatience, histoire de connaître ses impressions quant à cette nouvelle RC213V, que Pol Espargaró (Repsol Honda Team) continue d’apprivoiser. Ceci étant, les prestations du n°44 auront été loin d’être ridicules à ce stade. Si le natif de Granollers s’était mieux qualifié, nul doute qu’il aurait pu jouer devant car le rythme y était. À défaut, la nouvelle recrue du team Repsol Honda occupe ainsi la dixième position au classement général. Sur un tracé nécessitant moins de vitesse pure, comme celui de Portimão, ce dernier pourrait à présent se rattraper, du moins c’est ce qu’il espère. Même chose pour Alex Márquez (LCR Honda Castrol), victime de deux chutes et son coéquipier Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), dont le compteur reste également vierge de tout point…


Pendant ce temps-là, tout se passe à merveille pour les tricolores : Johann Zarco (Pramac Racing), récompensé d’une deuxième place sur chaque épreuve, mène le Championnat ; quatre points le séparant plus exactement du binôme Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) / Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP). C’est bien simple, jamais il ne s’était retrouvé dans une telle position en l’espace de quatre ans… Et autre point positif : Jack Miller (Ducati Lenovo Team) avait justement hissé sa moto sur le podium l’an passé !


Fabio Quartararo sort pour sa part d’une victoire, qui s’est longtemps faite désirer. Alors Yamaha a-t-elle enfin laissé tous ces ennuis derrière elle ? Telle est la question. En tout cas, la marque aux diapasons fait actuellement un sans-faute, puisque son autre pilote officiel Maverick Viñales s’était illustré à l’occasion de l’épreuve inaugurale. En revanche, la météo est moins au beau fixe chez Petronas Yamaha SRT. Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), respectivement handicapés par des soucis visiblement de holeshot device et de pneus au GP du Qatar, n’ayant enregistré des points qu’une seule fois, sans même atteindre le Top 11. 

Les GSX-RR d’Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et de Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), qui auront comme toujours assez bien rectifié le tir en course, restent en embuscade aux cinquième et sixième rangs. À vrai dire, le tracé de Losail ne leur était pas vraiment favorable, à la différence des Ducati ; raison pour laquelle Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) les devance au passage dans la hiérarchie.

De son côté, Jorge Martín (Pramac Racing) en aura mis plein la vue en signant tout d’abord une pole pour sa deuxième apparition seulement en MotoGP™, puis en menant pas moins de 18 tours pour tout compte fait s’adjuger son premier podium. Résultat, le voici désormais septième au lieu de 15e !


Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), pour le moment huitième, ne l’aura pas démérité non plus. Classé septième à moins de six secondes du vainqueur, ce qui était déjà du jamais vu en soi pour une Aprilia sous l’ère MotoGP™, le Catalan frappait encore plus fort une semaine plus tard, en terminant certes dixième, mais à seulement 5.382 secondes du premier : un nouveau record…

Jack Miller (Pramac Racing), chahuté par Joan Mir lors du dernier rendez-vous et fraîchement opéré d’un syndrome des loges au même titre qu’Iker Lecuona (Tech3 KTM Factory Racing), complète donc le Top 10 accompagné de Pol Espargaró. Quelque peu déçu de ses performances, l’Australien aura à cœur de rebondir. Et on pourrait en dire autant de KTM ! La marque de Mattighofen se sera montré à la peine au Qatar… mais le constructeur autrichien avait remporté la précédente édition du Grand Prix du Portugal avec Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing). Gare à la revanche…

Soyez des nôtres, ce vendredi dès 10h55 pour la première séance d’essais libres MotoGP™.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

MotoGP™ : Qui a donc triomphé au GP du Portugal ?